masculins / PSG - OL

Presque rien à perdre...

Publié le 15 décembre 2012 à 20:00 par RB

Selon que vous soyez Lyonnais ou Parisiens, les enjeux ne semblent pas les mêmes avant ce choc au sommet de la L1 qui désignera le leader à 90 minutes de la trêve des confiseurs…

Personne n’aurait franchement imaginé, en août dernier, que l’OL aurait présenté un tel bilan à quelques jours de la trêve de Noël. Une place de leader en championnat avec une moyenne de 2 points pat match… une qualification « aisée » en Ligue Europa… une qualité de jeu très attrayante… un collectif aussi soudé…

Cet OL en haut de la L1 est chassé par le PSG, glouton annoncé après son recrutement de stars. Un PSG souvent sur le mode alternatif en championnat, capable de faire des séries de maître supposé de l’hexagone et d’autres très décevantes. Après un état au bord de la crise, le club parisien a changé. Il a montré face à l’ETG et le VAFC ses forces de destruction, son potentiel collectif servi par le phénomène « Ibra » désormais bien épaulé par Lavezzi et consorts. En l’espace de 3 matchs, en tenant compte du succès face au FC Porto en LDC, le PSG est redevenu une machine à faire peur redevenu le très grand favori pour le titre.

Trois points d’avance avec une différence de buts inférieure, voilà dans quel contexte se présente le septuple champion de France au Parc des Princes dimanche soir. Malheureusement, si Carlo Ancelotti n’aura que l’embarras du choix pour constituer son groupe et son équipe de départ, il n’en sera pas de même pour Rémi Garde privé de Briand, Gourcuff, Grenier, Lacazette, Dabo. Reste à savoir où en sera Réveillère ? Sans faire offense à ceux qui joueront, l’OL n’aura pas toutes ses armes pour ce choc. Notons le retour de l’indispensable Gonalons, suspendu face à l’ASNL.

Les deux équipes ne seront donc pas sur le même pied d’égalité au-delà des différences déjà connues. Le PSG adepte du contre quel que soit son organisation avec notamment Lavezzi et Menez ses deux briseurs de barbelés ! Le PSG meilleure attaque, merci Zlatan, et quasiment meilleure défense dans le sillage de Thiago Silva. L’OL qui aime avoir la possession de balle. Cela donne-t-il à l’avance la teneur des débats ? « On a déjà joué contre ce PSG… et on a retenu les leçons… ». Rémi Garde a placé malicieusement cette petite phrase dans sa dernière conférence de presse.

A l’heure du coup d’envoi, un sentiment prédomine : l’OL n’aura presque rien à perdre sauf son honneur s’il venait à prendre une déculottée. Pour le reste, il n’est pas le favori et cette première place n’est pas encore significative à 20 longueurs de l’arrivée. Tout résultat positif serait un sacré bonus à mettre sous le sapin de Noël ! En revanche, le PSG a tout à gagner… Qui comprendrait que ce PSG ne l’emporte pas dimanche soir même si rien ne sera ficelé pour la suite ?

Sur le même thème