masculins / OL - Vitoria

«Prouver que l’on peut mieux faire»

Publié le 02 octobre 2013 à 17:56 par SC

Anthony Lopes et Rémi Garde étaient présents cet après-midi au Stade de Gerland pour la traditionnelle conférence de presse de la veille du rendez-vous d’Europa League. Ils ont pu s’exprimer sur la confrontation contre le Vitoria Guimarães qui les attend demain.

 

 Rémi Garde et son gardien de but, Anthony Lopes, ont évoqué ce match dans une période difficile. L’entraîneur lyonnais est d’ailleurs revenu sur la situation du moment : « On sait qu’on n’est pas au même niveau qu’en début de saison. Il faut faire le dos rond. On n’est pas aussi productifs qu’on voudrait l’être… Beaucoup de réalisme chez les joueurs, qui sont conscients de cette situation. L’élimination en LDC a fait beaucoup de mal. Il n’y a pas d’inquiétude mais l’amour-propre a été touché. Il y a une envie de rebondir très fort chez les joueurs les plus expérimentés. » Le portier lyonnais ne considère pas ce passage comme « une crise », il l’explique avant tout « par un manque de réussite et de confiance, mais ça va venir lors des prochains matchs, et j’espère celui de demain ».

Le sport est plein d’incertitudes, le match sera serré…

  Celui de demain, c’est la rencontre face au Vitoria Guimaraes en 2ème journée d’Europa League. Les deux s’accordent sur le fait qu’il est d’une grande importance. Pour Garde, « c’est l’occasion de retrouver la victoire, qui plus est à domicile…et l’opportunité de prouver que l’on peut mieux faire. » L’adversaire, un club portugais, a été étudié à la video. Même si Antho admet qu’il ne « connait pas vraiment tours les joueurs », il sait que « c’est une équipe qui défend beaucoup à l’extérieur, avec un milieu qui produit du jeu et qui cherche la profondeur. » L’entraîneur lyonnais pense que « l’OL est favori, de par son passé, et par ses moyens économiques ». Cependant, il reste méfiant : « Le sport est plein d’incertitudes, le match sera serré…Une équipe difficile à manier, à prendre à défaut. Il faudra aussi être attentif à leurs rapides sorties de balle. »

Pour cela, l’OL est privé de plusieurs joueurs, dont celle de Bedimo, qui « n’est pas dans le groupe car il a une douleur au quadriceps »…« des absences qui sont préjudiciables dans une période où les matchs se multiplient », pour le coach. « Certains joueurs devront jouer tous les 3 jours. J’espère que ceux qui auront une chance de jouer demain la saisiront complétement ». L’entraîneur pourrait cependant pouvoir compter sur le retour de Danic, « qui postule pour être dans le groupe » et de Grenier, malgré « une petite angine ».

 Quant à l’ambition de l’OL dans cette compétition, les deux intervenants préfèrent ne pas brûler les étapes. Pour celui qui a fêté ses 23 ans hier, « l’objectif est déjà de passer les poules et après on verra, on fera les comptes. » Même son de cloche chez son entraîneur : « Notre ambition est d’aller le plus loin possible, mais étape par étape ». Concernant l’indice UEFA et la concurrence entre la France et le Portugal, Rémi Garde n’y pense pas : « L’OL a longtemps œuvré pour l’indice. On est plus concerné par notre club même si on est conscients que c’est un concurrent direct. Ce n’est pas la préoccupation du moment. »


Voir aussi

Sur le même thème