feminines / D1 féminine

PSG – OL féminin (J-1) : Les conférences de presse des deux équipes

Publié le 16 décembre 2016 à 19:35 par OT

Gérard Prêcheur et Wendie Renard pour l’OL, Patrice Lair, Shirley Cruz, et Ève Perisset pour le PSG, étaient en conférence de presse à la veille du choc de la 11ème journée de D1 féminine.

Gérard Prêcheur (entraîneur OL féminin) :
"Ce match va être déterminant dans la course au titre. On doit assumer notre statut de Champion de France et Champion d’Europe. On va avoir en face de nous une nouvelle équipe de Paris par rapport à la saison dernière. Le changement d’entraîneur leur apporte une nouvelle dynamique. Patrice Lair a marqué l’OL par sa personnalité et son palmarès. Nos rapports ont toujours été cordiaux."

Wendie Renard (capitaine OL féminin) :
"C’est pour ce genre de matches qu’on fait du foot. On est prêtes et on hâte de jouer ce match. On connaît bien Patrice, on sait à quoi s’attendre. Il y a des joueuses de qualité à Paris donc il faudra être méfiantes. Mais on doit être capables d’imposer notre jeu. On y va conquérantes, pour marquer des buts et gagner le match."

Patrice Lair (entraîneur PSG) :
"On va essayer de ne pas être sur le reculoir, de jouer, de presser, de se créer des situations. Il va falloir être costaud, être capable de se sublimer. On travaille bien depuis le début de saison, les filles méritent de jouer ce genre de matches. J’ai passé des moments fabuleux à Lyon. C’est un grand club. J’espère maintenant réécrire l’histoire avec le PSG, aller chercher des titres."

Shirley Cruz (capitaine PSG) :
"On est très motivées pour jouer ce grand match. Cette saison, il y a une grande solidarité dans l’équipe. On veut montrer qu’on mérite d’être là où on est, et on va tout faire pour battre Lyon. On veut gagner des titres."

Ève Perisset (défenseure PSG) :
"Je suis impatiente de retrouver Lyon qui est mon club formateur. Mon objectif était de gagner du temps de jeu en venant à Paris. J’ai été très bien intégrée par le staff et les joueuses. Je me suis bien adaptée sur et dehors du terrain. Pour l’instant, on réalise un sans-faute. Il faut continuer en essayant d’accrocher Lyon."

Sur le même thème