masculins / PSG - OL

PSG - OL : Tout avait pourtant si bien commencé… (2-1)

Publié le 19 mars 2017 à 23:00 par SC

Trois jours après sa qualification européenne à Rome, l’OL s’est incliné 2 à 1 à Paris. Auteurs d’un très bon début de match, les Lyonnais n’ont pas su garder leur avantage face à un PSG qui est progressivement monté en puissance avant de gérer. Le podium est à 14 points.

. LES TEMPS FORTS .

6’. But de Lacazette après un corner de Valbuena dévié par Rafael. 0-1.
9’. Enorme occasion pour Diakhaby de la tête... sur le poteau. 
34’. But de Rabiot sur un centre en retrait de Pastore. 1-1.
37’. Envolée de Lopes pour repousser un tir enroulé de Di Maria.
39’. Face-à-face manqué par Memphis.
40’. But de Draxler, décalé par Pastore vers le point de penalty. 2-1.
75’. Reprise toute proche du poteau de Di Maria. 


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Trois jours après un voyage heureux à Rome en Ligue Europa, un nouveau choc était proposé aux joueurs de Bruno Genesio. Les jambes lourdes ? Visiblement non puisque ces derniers démarraient tambour battant ce déplacement périlleux chez un PSG revanchard. Lacazette ouvrait le score suite à un corner après 5 minutes de jeu seulement. En pleine confiance et avec intensité, l’OL continuait d’appuyer là où ça faisait mal côté parisien avec plusieurs situations dangereuses sur coups de pied arrêtés et un poteau trouvé par Diakhaby. Le PSG tentait de se remettre la tête à l’endroit mais sa domination ne posait que très peu de tracas à Lopes… jusqu’à l’égalisation de Rabiot sur la toute première frappe cadrée parisienne. Quelques secondes après un contre express mal négocié par Memphis, Draxler ne laissait une deuxième fois aucune chance au portier lyonnais. Rageant pour lui et ses coéquipiers de rentrer au vestiaire avec une longueur de retard.

Lacazette, victime d’un coup, était très vite remplacé par Darder puis Valbuena par Ghezzal, pour apporter un peu de fraîcheur. L’OL faisait jeu égal mais ne parvenait pas à se créer de réelles occasions. Un faux-rythme s’installait et faisait clairement l’affaire du PSG, même si les Lyonnais étaient encore à portée de fusil à 20 minutes de la fin. Di Maria était à quelques centimètres de presque plier le match. Il manquait logiquement un peu de peps aux coéquipiers de Max Gonalons, entré dans le top 10 de l’histoire de l’OL du nombre de matchs joués (324), pour aller chercher quelque chose et profiter du nul concédé par Nice. Le podium, désormais à 14 points (un match en moins), s’est de nouveau éloigné avant deux semaines de trêve internationale.


. LE FAIT DU MATCH .

Le face-à-face mal négocié par Memphis

depay psg

Alors que le PSG vient tout juste de revenir à hauteur, les Lyonnais ont déjà une occasion de reprendre les devants. Lancé dans le bon tempo par Lacazette suite à un contre express, Memphis se présente seul face à Trapp et tente le dribble plutôt que la frappe. Le numéro 9 lyonnais tente d’éviter la sortie dans ses pieds de Trapp mais il finit malheureusement par perdre l’équilibre en même temps que le contrôle du ballon. L’arbitre semble hésiter mais ne siffle finalement pas penalty. Une occasion ratée de virer probablement en tête à la pause que ne manquera pas le PSG sur l’action d’après… .


. LA STAT .

4
Ce ne sera pas pour cette fois-ci. Les hommes de Bruno Genesio ne sont pas parvenus à réaliser leur plus belle série cette saison en championnat. Avant ce déplacement à Paris, les Lyonnais restaient sur 4 matchs de Ligue 1 sans la moindre défaite, avec un bilan de 3 succès (Dijon, Metz, Toulouse) et 1 nul (Bordeaux). Mais la marche était un peu trop haute ce soir au Parc des Princes pour prolonger cette série du moment et faire mieux que celle établie entre le 30 novembre 2016 et le 21 décembre 2017 avec 4 succès de rang (Nantes, Rennes, Monaco, Angers).

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod :
« C’est dommage car ce n’était pas un grand Paris ce soir. Ils ont été gênés par notre projet et notre envie de jouer très haut. On les a bien harcelés en début de match et ils n’ont pas existé pendant 25 minutes. On récupérait les ballons très haut. Le repositionnement de Pastore entre les lignes et son intelligence dans le jeu nous a fait mal et il est à l’origine des deux buts. On a du faire le jeu en seconde période mais le match de Rome a pesé dans les jambes. On a manqué un peu de fraîcheur pour revenir dans la partie. On n’a pas assez existé offensivement et on a fait trop peu de différences sur les côtés.»




...

. FEUILLE DE MATCH .

Au Parc des Princes de Paris.

L1 (J30) : PSG-OL 2-1 (2-1)

Arbitre : Clément Turpin. Spectateurs : 48 000 environ.

Buts : Lacazette (6’) pour l’OL. Rabiot (34’), Draxler (40’) pour le PSG.

Avertissements : Rabiot (16’), Cavani (20’) au PSG. Gonalons (64’) à l’OL.

PSG : Trapp – Aurier, Marquinhos, Silva, Maxwell – Verratti (Motta, 89’), Rabiot, Pastore (Lucas, 79’) – Di Maria, Draxler (Matuidi, 54’), Cavani. Entr : Unai Emery.

OL : Lopes - Rafael, Diakhaby, Y. Mbiwa, Morel - Gonalons (cap.), Tolisso – Valbuena (Ghezzal, 64’), Fekir, Memphis (Cornet, 77’) – Lacazette (Darder, 52’). Entr : Bruno Genesio.

...


Sur le même thème