masculins / Pendant la trêve

Q comme… Quatuor

Publié le 22 juin 2007 à 10:00 par CC

C'est l'heure de l'ABECEDAIRE. Une lettre et un mot par jour. Place à la lettre Q... comme quatuor

Ils sont quatre joueurs à avoir participé à tous les sacres de l’Olympique Lyonnais… Claudio Caçapa, Juninho, Sidney Govou et Grégory Coupet ont été de toutes les victoires avec l’OL.
Fidèles parmi les fidèles, ils auront connu l’inévitable montée en puissance du club de Jean-Michel Aulas avec ce tournant le 4 mai 2002 lors du premier titre de champion de France décroché lors d’une finale à Gerland face au Racing Club de Lens. Présentation des quatre mousquetaires lyonnais.

Claudio Caçapa est arrivé en 2001 durant le mercato hivernal. Ses six saisons et demi auront été couronnées de six titres de champions de France, d’une coupe de la Ligue en 2001 et de trois trophées des champions (2004, 2005, 2006). Arrivé en provenance de l’Atlético Mineiro, le défenseur franco-brésilien aura joué 116 matchs de Ligue 1 et inscrit sept buts en Ligue 1 sous le maillot lyonnais. Son parcours à l’OL aura été frappé du seau de la victoire

Grégory Coupet a remplacé au pied levé Pascal Olmeta durant l’hiver 1997. Le gardien de l’équipe de France était transféré alors de l’AS Saint-Etienne. Après avoir fait sa place dans le groupe olympien, Coupet s’est vite imposé comme un cadre des futurs champions de France. Le Penot aura participé à tous les titres de l’ère Jean-Michel Aulas avec les six couronnes hexagonales, la coupe de la Ligue 2001 et plusieurs trophées des champions. A l’issue de sa 14e saison professionnelle, Coupet totalise 417 matchs en L1 dont 351 sous le maillot lyonnais. Il fait déjà figure de légende à l’OL.

Sidney Govou est comme Grégory Coupet un enfant du Puy en Haute-Loire. Arrivé à l’OL chez les jeunes, il n’a pas tardé à se révéler chez les professionnels. Un doublé en Coupe de France face au Red Star et des coups de canon contre Lens en 2002 et le Bayern Munich lors d’une victoire historique en Ligue des Champions ont permis au droitier lyonnais de marquer l’OL de son empreinte. Govou, qui fêtera ses 28 ans fin juillet, aura disputé 28 matchs de L1 cette saison et inscrit un but contre le RC Lens. Six titres, une coupe de la Ligue et deux trophées des champions fleurissent un palmarès qui compte également une finale de coupe du monde et une coupe des confédérations 2003.

Juninho peut sans aucun doute être qualifié de porte bonheur de l’Olympique Lyonnais. Son arrivée en France en provenance de Vasco de Gama aura coïncidé avec le premier titre de champion de France de l’OL. Depuis, l’OL a réalisé le parcours parfait et Juninho aura contribué grandement aux succès olympiens.