masculins / OL - Valence CF

Quasi capital !

Publié le 29 septembre 2015 à 17:55 par R.B

En accueillant le club espagnol du Valence CF, l’OL n’a pas le droit à l‘erreur… Il en va de même pour son adversaire qui a perdu chez lui lors de la première journée…

Sortons la boule de cristal. Jouons à Madame Irma. Mais de grâce au jeu des prévisions du moment ne demandez pas de la précision à 100% quand les spécialistes météo aidés de satellites vous annoncent pour le lendemain de la pluie et qu’il fait soleil ! Les faits : l’OL a ramené un point de Gand alors que l’on en attendait trois. Bonne affaire au final ou non ? Et le Valence CF a perdu chez lui face au Zénith. La suite est facile à deviner…  Pour valider son point pris en Belgique, les coéquipiers de Maxime Gonalons doivent faire un carton plein à domicile synonyme a priori de qualification. Quant aux Valenciens, ils sont dans l’obligation de rattraper le coup en déplacement. Une conclusion avant ce rendez-vous de mardi soir ? L’OL en gagnant prendrait le pas sur le Valence CF pour un ticket qualificatif. Tout autre résultat serait vraiment gênant. Le club espagnol ne doit pas perdre pour s’éviter de sacrés maux de tête même s’il restera 12 points à prendre. Alors une victoire ferait le plus grand bien… Et un nul ne serait déjà pas si mal.

Rangeons la boule de cristal. On ne peut pas dire que les deux équipes aient livré des prestations rassurantes jusqu’ici. Certes Valence a gagné chez lui vendredi soir contre Grenade. Mais après six journées il ne compte que 9 points (2 succès, 3 nuls et 1 défaite). Ses attaquants ont du mal avec seulement 3 buts inscrits. Heureusement que c’est solide défensivement (2 buts encaissés). Un collectif où Gaya est out pour de longues semaines. Mais attention, cette équipe a su se sortir du piège monégasque pour atteindre la phase de poule. Et au jeu de la fraicheur, en ayant joué vendredi soir, elle pourrait avoir un avantage.

L’OL a clairement choisi sa priorité du moment. Hubert Fournier a considéré qu’il sera plus facile sur la durée d’accrocher la 2ème ou 3ème place de la L1 que de battre le club espagnol. Privé de nombreux joueurs blessés qu’il ne récupérera pas mardi soir, il a donc fait tourner en Gironde. L’équipe de départ sera a priori sans surprise. « L’important, c’est mardi… ». Le président Jean-Michel Aulas a lui aussi annoncé la couleur et il a raison d’affirmer que si l’OL s’impose face au Valence CF puis contre le Stade de Reims avant la prochaine trêve internationale, il sera dans les clous de ses ambitions.

On attend donc le réveil du septuple champion de France au niveau du résultat et si possible de la manière ; cette manière qui laisse à désirer même si, en regardant l’infirmerie, on peut y trouver des explications. Cette manière qui paie forcément  pour avoir des résultats. Alors place à un match à enjeux qui réclame un engagement total dans tous les secteurs de jeu. « La Ligue des Champions, c’est vraiment à part. Il y a plus d’exigences… Cela peut se comparer à un match international ». Christophe Jallet sait de quoi il parle.

Un deuxième match de poule quasi capital pour les deux clubs ? C’est le constat du moment. Il sera temps ensuite de tirer d’autres plans sur cette comète européenne.

Sur le même thème