masculins / OL - OM

Quatre regards croisés

Publié le 08 mai 2011 à 13:33 par RB & BV

Chaque entraîneur olympien parle de son homologue sur le joueur qu’il fut… le partenaire qu’il est… l’entraîneur… et… l’homme…

Le joueur
Claude Puel sur Didier Deschamps: « On s’est surtout « frottés » quand il jouait à l’OM. Le vrai milieu de terrain défensif ; un récupérateur, un aboyeur qui ne lâchait rien et qui avait une emprise sur ses partenaires notamment par sa bonne analyse des différentes  situations. Il a fait preuve de caractère dans sa carrière ; il a su rebondir comme ce fut le cas à l’OM. Il a fait la carrière que l’on connait ; une carrière intelligente avec de bons choix » 
Didier Deschamps sur Claude Puel : « Claude était un joueur très important dans son rôle et pour l’équilibre d’une équipe. Un joueur généreux avec de grosses qualités mentales, dans une zone du terrain où j’ai joué. C’était un joueur indispensable à une équipe. Il a été souvent en concurrence, n’a pas toujours commencé les saisons comme titulaire, mais a toujours fini par l’être ».

Votre partenaire au Variété Club de France
Claude Puel : « On ne se connaissait pas spécialement et on a appris à le faire. Sur le terrain, on se retrouve sur pas mal d’aspects comme dans la communication, le jeu. On a les mêmes ressentis. On participe de la voix pour le replacement. On a un peu « un rôle stratégique » comme quand on était joueur. Et puis on parle plus qu’avant parce que l’on a un peu moins de volume dans le jeu (sourire)… et Didier, il n’a plus la même silhouette…»
Didier Deschamps : « Il redevient joueur avec quelques années de plus. Il s’accroche, il ne veut pas lâcher, comme moi. Quand on joue contre des plus jeunes, on n’a pas envie de se faire balader, mais de se faire respecter. Même si l’on n’est pas là pour faire de la « championnite », quand on dispute un match, on a pour objectif de le gagner ».



L’entraîneur
Claude Puel : « Il aime bien certaines caractéristiques joueurs comme la puissance, l’aspect défensif… Il sait garder le cap comme il l’a prouvé plusieurs fois. Il fait un travail de fond. Il ne s’enflamme pas quand cela va bien  et n’est pas pessimiste quand cela va moins bien. Il garde toujours une cohérence. Il a su enlever son costume de joueur star pour mettre le bleu de chauffe de l’entraineur. Ce n’était pas évident après une telle carrière de se remettre dans les difficultés. Il était fait pour être entraineur. C’est costaud ce qu’il a réussi à faire dès ses débuts à Monaco où sa première saison lui a beaucoup apporté. Cela lui a servi pour la suite ».
Didier Deschamps : « C’est quelqu’un qui a sa propre méthode, son CV, je ne me vois pas le juger. A Lyon, il a une exigence de résultats qui est toujours là. Ce n’est certainement pas facile. Mais encore une fois je ne me vois pas juger l’entraîneur ».

L’homme
Claude Puel : « Il est intelligent. Il connait bien différents milieux. Il a une bonne approche politique des choses tout en ayant gardé ses valeurs. C’est aussi un chambreur. Mais pour moi cela fait partie intégrante du bagage du footeux. Et sur les bancs, il y a du respect l’un pour l’autre ».
Didier Deschamps : « C’est quelqu’un de plutôt réservé. Je ne le connais pas intimement, mais c’est quelqu’un de posé, qui prend du recul par rapport aux événements. Il a des valeurs et des idées, et va au bout avec celles-ci ».


DE L’UN A L'AUTRE
Ils ont été tous les deux entraîneurs du club de la principauté. Claude Puel de janvier 1999 à juin 2001 (Champion de France 2000, finale de Coupe de la Ligue 2001). Didier Deschamps lui a succédé de juillet 2001 à septembre 2005 (Coupe de la Ligue 2003, finale de la Ligue des Champions 2004). Les deux entraîneurs ayant été «victime» de la suprématie lyonnaise, Claude en finale de la Coupe de la Ligue (2001) et Didier en championnat (dauphin à un point de l’OL en 2003).

SourceLa Tribune OL

Sur le même thème