masculins / OL 0 ASSE 1

Que dire de plus ?

Publié le 26 septembre 2010 à 10:34 par R.B

Les Lyonnais ne méritaient pas de perdre le 100ème derby… l’arbitrage… le réalisme adverse… le manque de chance… l’absence d’efficacité… un drôle de match retour…

C’est le match que les Lyonnais ne devaient pas perdre pour plusieurs raisons. Ils l’ont perdu malgré leur implication, leur domination et le jeu proposé. Le foot est cruel. Il y a le factuel et le conjoncturel dans l’analyse.

 

LE FACTUEL

 

Arbitrage. L’arbitrage de Monsieur Gautier a trop influencé le résultat final. 2 erreurs monumentales à son actif. Un penalty non sifflé sur une frappe de Lovren détournée par le bras de Perrin et un coup franc inexistant pour une faute imaginaire de Källström ; coup franc transformé en but.

 

Dominer n’est pas gagner. Les Lyonnais ont dominé de la tête et des épaules les Stéphanois en 2ème période avec 20 frappes à 3 et une possession de balle de 60%/40%. Mais ils n’ont pas été servis par un brin de chance et par le réalisme à l’image des tentatives de Briand, Toulalan… à l’image pendant le match des deux transversales, du poteau, des deux sauvetages sur la ligne de Payet, du face à face perdu par Bastos…

 

Le réalisme adverse : 2 frappes cadrées pour un but ! Un coup franc frappé pour un but !

 

LE CONJONCTUREL

 

Cela fait désormais 8 matchs que l’OL n’a pas le soupçon de chance, le réalisme, l’efficacité. 128 tirs pour 5 buts seulement avec 41 occasions franches de buts non concrétisées ! Briand en est à 9 et 0 but ; Gomis 6 et 2 buts ; Bastos 3 occasions et 1 but ; Toulalan 5 occasions de but en 6 tirs ; Lisandro 3 occasions de but en 4 tirs… Les Lyonnais sont-ils devenus maladroits à ce point ? Sur les coups francs frappés, l’OL n’a été dangereux qu’une seule fois par Pjanic contre Schalke 04.

 

Cet OL n’a toujours pas marqué au delà de la 27ème minute de jeu. Il a été mené 4 fois au score et il n’est jamais revenu au tableau d’affichage. Il n’a pas marqué de but lors de 4 des 8 matchs. Il n’a pas marqué sur phases arrêtées.

 

L’OL a aussi des soucis sur ses buts encaissés. 9 buts dans les filets de Hugo Lloris dont 1 coup franc, 1 penalty, 2 buts après coup franc, 1 but après corner, 3 après pertes de balle. Au passage, l’OL était une forteresse sur coup franc direct adverse depuis le 18 octobre 2008 et ce but de Bastos à la 62ème minute de jeu lors du match OL 2 Lille 2. Un but inscrit dans la cage adossée au virage nord comme face à l’ASSE.

 

Claude Puel a aligné 8 équipes différentes au départ. S’il est un adepte du changement, il a aussi été victime des nombreuses blessures (Delgado, Cris, Ederson, Lisandro, Makoun, Cissokho, Bastos…)

 

Juste des faits qui expliquent en partie les résultats actuels des partenaires de Toulalan qui ont mouillé le maillot samedi soir comme ils l’avaient encore rarement fait cette saison. Que reprocher ? De ne pas gagner, évidemment au point d’être si mal classé en ayant souvent « dérangé » par la qualité du jeu (ce ne fut pas le cas face aux Verts). D’avoir perdu ce derby historique, la goutte qui fait déborder un vase trop plein depuis maintenant plus de deux saisons où l’OL a quasiment tout perdu ce qu’il avait gagné. Cela aussi est un fait qui agace fortement les supporters. Est-ce-que le brin de chance  qui accompagne toujours les grandes équipes a tourné ou est-ce juste momentané ? Des questions, toujours et encore.