masculins / OL - Barcelone J-1

Quel ticket pour Ibrox Park ?

Publié le 26 novembre 2007 à 17:42 par R.B

La tête et les jambes à Gerland… les oreilles à Stuttgart. Les Olympiens savent que plusieurs scénarii peuvent se produire avant « la finale » attendue aux Rangers. La priorité étant tout d’abord d’avoir la possibilité de la jouer… en pensant aussi au capital points…

Une superbe affiche, mais surtout un match peut-être décisif pour la suite olympienne de cette phase de poule. Une rencontre où l’on comptera les points pendant les 90 minutes et bien sûr... après ; on comptera aussi les points en écoutant l’évolution du score au Gottlieb Daimler Stadion de Stuttgart entre le VFB et les Rangers. Le Barca n’ayant pas les mêmes contraintes, les mêmes craintes que l’OL. Les Espagnols sont quasiment qualifiés et presque, presque assurés de terminer à la première place. Quant au VFB, les carottes sont complètement cuites depuis leur venue à Lyon.

Si les partenaires de Juninho veulent connaître l’enfer d’Ibrox Park en y ajoutant l’enjeu d’un véritable 1/16èmes de finale, ils savent que dans l’échelle des points nécessaires cela peut aller de 0 à 3 en passant par celui du nul. Le 0 impliquant obligatoirement une défaite des coéquipiers de Darcheville en Allemagne. Après il faudra s’éviter un déplacement avec l’handicap du goal average particulier à remonter. Un autre enfer! Ensuite tout sera bon à prendre… en ayant conscience qu’un nul ou une victoire sera de toute façon indispensable le 12 décembre.

Place donc à l’ogre barcelonais. Une équipe réputée pour ses qualités offensives, sa volonté permanente de jouer et qui en plus n’a pas encaissé un seul but dans les quatre premiers matchs de poule. Elle est la seule dans ce cas sur les 32 formations en lice avec les Gunners d’Arsène Wenger ! Cette équipe blaugrana n’est plus à présenter. Certes Etoo n’est pas encore de retour; Thierry Henry et Deco sont eux aussi blessés; certes Ronaldinho réserve, à priori, son talent pour les pistes de danse plutôt que pour les pelouses. Certes à l’extérieur, en championnat, les Catalans n’ont pas montré la même supériorité qu’au Camp Nou. Et alors ? Comment oublier le talent des Xavi, Iniesta… la solidité des Pujol, Milito, Abidal, Zambrotta, Touré… Et bien sûr la présence du phénoménal Messi, un des quatre fantastiques, capable à lui tout seul de briser toutes les envies, toutes les résistances adverses. Le petit argentin sera bien le danger numéro un mardi soir.

[IMG42630#R]L’OL devra jouer, plus qu’à Barcelone au match aller. L’OL devra se méfier. L’OL devra peut-être calculer. C’est un des plus grands rendez-vous de son histoire qui l’attend. Cet OL qui s’est toujours qualifié pour les 1/8èmes de finale depuis maintenant 4 éditions, et ce très rapidement lors des 2 dernières saisons, revient de loin après un départ catastrophique. Il serait dommage de tout gâcher mardi soir. En affrontant un tel ogre, il sera question de la solidité du bloc défensif. Pas question de faire quelques cadeaux entrevus depuis le mois d’août. De la rigueur et de la solidarité… pour contrarier par exemple le génial Messi. Ne pas laisser d’espaces en voulant faire le jeu. Ces Catalans ont l’art de vous enrhumer rapidement.

Le sextuple champion de France a bien évidemment de nombreux arguments. Le talent, l’expérience, la jeunesse, le réalisme affichée le plus souvent. En souhaitant que l’indispensable Karim Benzema joue. Sinon… il sera demandé encore plus à Hatem Ben Arfa, Juninho, Govou… et à son remplaçant Fred.

Et puis les supporters doivent faire, de ce 143ème match européen lyonnais, un véritable monument historique. Un Gerland de feu… pour que l’OL aille bien vivant dans l’enfer d’Ibrox Park.
Sur le même thème