feminines / Montpellier - OL Féminin

Question de suprématie

Publié le 18 avril 2015 à 09:00 par R.B

L’OL est en quête d’un nouveau doublé…et part logiquement favori dans cette finale de Coupe de France face au MHSC…

Prétendre que les coéquipières de Wendie Renard ne partent pas grandes favorites serait méconnaitre les différences existantes entre l’équipe lyonnaise et celle du MHSC. Ogre français depuis neuf saisons avec neuf titres de championnes et 5 Coupes de France, les filles de l’OL règnent sans partage sur le foot hexagonal. Le PSG s’est rapproché, seulement rapproché… sauf cette saison sur la scène européenne. Pour le reste, il y a un fossé avec Juvisy, l’EAG et celle équipe du MHSC.



Alors le scénario est-il connu d’avance ? Une large victoire lyonnaise ? Pas totalement acquis puisqu’il y a un match à jouer, et on sait qu’une finale de Coupe c’est particulier. Le refrain est connu : sur 90 minutes tout est possible. Soit. Mais les Olympiennes ont trop envie de prolonger leur totale domination territoriale surtout après la déception de leur parcours en Ligue des Champions. Un cinquième doublé de rang serait le minimum syndical par rapport aux ambitions affichées en début de saison.

A entendre les unes et autres ou encore l’entraineur Gérard Prêcheur, le statut de favori n’engendrera pas d’absence de concentration ou de risques de décompression (rappelons notamment que l’OL s’est imposé largement lors des deux rencontres de championnat). « Cette équipe du MHSC a des qualités avec un groupe composé d’internationales ; il y a des joueuses expérimentées et des jeunes prometteuses. Elles nous avaient inquiétées pendant une mi-temps chez elles… Et elles peuvent sauver leur saison qui a été décevante… ». La motivation est donc toute trouvée chez les Héraultaises qui ont des interrogations sur la participation de Jokobsson ou encore Lavogez.



Certes tout n’a pas été parfait pour préparer ce rendez-vous au Stade de l’Epopée à Calais. Il y a eu l’absence des internationales dont certaines comme Dickenmann ont été hyper sollicitée par leur sélection… Il y a eu des bobos à soigner…Mais cela devrait rentrer dans l’ordre samedi soir. Et le groupe retrouve Louisa Necib. Gérard Prêcheur peut compter sur la richesse de son effectif pour aller chercher ce cinquième doublé de l’histoire du club…en jouant : « oui, nous allons  nous appuyer sur la qualité de notre jeu collectif, un jeu tourné vers l’offensive… ». Camille Abily prévient cependant : « il ne faudra pas partir la fleur au fusil… et être à notre meilleur niveau… ». Sûres de leurs forces mais pas arrogantes. Alors, faisons confiance à ces grandes championnes qui ont rarement déçu et qui ne sont pas rassasiées de trophées pour remplir un peu plus la vitrine aux souvenirs.


La finale de l'édition 2014-2015 entre Montpellier et OL Féminin se disputera au Stade de l'Epopée, à Calais, ce samedi 18 avril. A suivre en direct à partir de 21h sur France TV et Eurosport.
Sur le même thème