masculins / Centre de formation

Questions croisées à Benhamida et Bettiol

Publié le 04 mai 2006 à 13:00 par CC

Le défenseur Mourad Benhamida et l’attaquant Grégory Bettiol intégreront le groupe professionnel la saison prochaine. Ces purs produits du centre de formation vont signer à 20 ans un contrat d’un an avec les quintuples champions de France. Rencontre avec ces deux espoirs du club.

Quel regard portez-vous l’un sur l’autre ?

M. Benhamida : Greg, c’est l’attaquant par excellence, notre buteur de la CFA. Il fait une très bonne saison. Gregory aligne les buts en championnat et il nous a fait gagner beaucoup de matchs cette saison. J’espère qu’il va continuer comme ça. Il a beaucoup de talents.
G. Bettiol : Mourad, c’est un super copain. C’est notre capitaine, un très bon capitaine. Quand il n’est pas sur le terrain, il me manque un peu.

Quels sont vos exemples à Lyon et dans le football européen ?

G. Bettiol : A Lyon, j’aime beaucoup le jeu de Fred. J’apprécie également beaucoup Ronaldo.
M. Benhamida : J’aime tous les défenseurs de Lyon. Sinon, Cafu et Thuram sont mes références.

Pouvez-vous revenir sur votre parcours de footballeur ?

Mourad Benhamida : J’ai commencé le football à sept ans. J’ai intégré l’Olympique Lyonnais dès les débutants pour passer par toutes les catégories d’âges.
Grégory Bettiol : J’ai attaqué le football dans mon village à Liergues, à l’âge de quatre ans et demi. Je suis parti ensuite à Villefranche pendant trois ans, avant de rejoindre l’Olympique où je viens de terminer ma cinquième saison.

Quels sont vos qualités et vos défauts ?
G. Bettiol : Mes qualités se situent plutôt au niveau du physique avec la vitesse et la puissance. Côté défaut, j’ai parfois mauvais caractère.
M. Benhamida : Je pense avoir un bon sens du placement. Je pêche peut-être au niveau du physique. »

Quel regard portez-vous sur le monde professionnel ?

G. Bettiol : C’est un rêve de devenir professionnel, c’est l’aboutissement d’une longue période de formation. Cela fait 16 ans que je fais du football. C??est un rêve de gamin. Attention, je dois encore beaucoup travailler. Il ne faut pas s’arrêter là, ce n’est que le début.
M. Benhamida : Tout gamin, je ne pensais pas devenir professionnel. C’est à partir de 16 ans que j’ai commencé à en rêver. Depuis, c’est mon objectif numéro un. Mon rêve maintenant ? C’est de jouer en ligue 1.
Sur le même thème