feminines / Wolfsbourg – OL féminin : J-2



Qui est Wolfsbourg ?

Publié le 21 mai 2013 à 11:27 par OT



Présentation de l'adversaire des Lyonnaises en finale de la Ligue des Champions...

Le VfL Wolfsbourg a créé sa section féminine en 2003, et a connu des débuts difficiles dans le championnat allemand, la Frauen Bundesliga. Au terme de la saison 2004-2005, le club est relégué en deuxième division, mais ne va y rester qu'une saison grâce notamment aux 36 buts de Martina Müller, ancienne internationale allemande aux 100 sélections, et toujours au club aujourd'hui.

Lors de la saison 2011-2012, le club décide d'investir d'avantage dans le football féminin en recrutent plusieurs joueuses de haut niveau. Wolfsbourg se paye le luxe de terminer à la deuxième place du championnat devant Francfort, finaliste de la Ligue des Champions face à l'OL féminin, et gagne le droit de participer pour la première fois à la Coupe d'Europe. Un parcours quasiment sans faute avec des qualifications face aux Hongroises de Raciborz (5-1, 6-1), aux Norvégiennes de Roa (4-1, 1-1), aux Russes de Rossiyanka (2-1, 2-0), et aux Anglaises d'Arsenal (2-0, 2-1).

Sous ses faux airs de novice européen, Wolfsbourg fait déjà partie des épouvantails de la compétition. L'équipe entraînée par Ralf Kellermann possède plusieurs internationales allemandes : Henning (12 sélections), Wensing (10 sélections), Faisst (19 sélections), Kessler (9 sélections), Popp (35 sélections). Ces joueuses représentent la jeunesse allemande qui s'impose avec la National Maanschaft, favorite de l'Euro 2013 au même titre que la France et la Suède, organisatrice. Une jeunesse encadrée par des joueuses d'expérience : Müller donc, mais aussi Odebrecht (suspendue pour la finale), et la serial buteuse Pohlers, auteure de 42 réalisations en 38 apparitions en Ligue des Champions. Le meilleur bilan d'Europe.

Les « Louves » viennent de s'offrir un premier doublé Frauen Bundesliga et Coupe d'Allemagne, et sont donc en lice pour le triplé, comme l'OL féminin. Mais Ralf Kellerman sera privé de plusieurs éléments clefs pour affronter les Championnes d'Europe en titre : Odebrecht (suspendue), Wagner (genou), Faisst (fièvre ganglionnaire) et peut-être même Popp (cheville).


Composition probable face à l'OL :
 A. Vetterlein – Wensing, Henning, Hartmann, L. Vetterlein (ou Bunte) – Blässe, Kessler, Goessling, Jakabfi (ou Magull) – Pohlers, Müller.

Sur le même thème