masculins / Conférence de presse

Rachid Ghezzal : "Toutes ces rumeurs et ces histoires ont un peu pollué mon football"

Publié le 07 avril 2017 à 16:15 par YM

L'ailier olympien a répondu aux questions des journalistes à l'approche de la venue des Merlus au Parc OL, lors de 32e journée du championnat de France.

La dernière ligne droite de la saison

«On sait qu'on a commis pas mal d'erreurs et qu'on est semé par la concurrence. Mais on ne sait jamais.. on jouera tout jusqu'au bout et on fera les comptes à la fin. Nos prestations en championnat vont conditionner notre parcours en Ligue Europa : plus on sera bons et réguliers en Ligue 1, plus on aura de chance d'aller loin en C3. On a l'effectif pour être performants sur les deux tableaux et on se donnera tous les moyens d'y parvenir. C'est sûr que c'est plus facile à dire qu'à faire mais on a l'habitude de finir fort à Lyon. On a un groupe qui vit bien et qui travaille bien et on verra ce que ça donnera à la fin. »

La Ligue Europa, objectif numéro 1

« La motivation sera supérieure en Coupe d'Europe, évidemment. C'est toujours plus excitant de disputer la Ligue Europa. C'est notre seul gros objectif. Et puis, en éliminant la Roma, on a pris conscience que l'on pouvait faire de grandes choses en C3. On fera tout pour la gagner. On est en 1/4 de finale, on affrontera une bonne équipe mais on peut vraiment aller au bout. On a envie de gagner quelque chose avec cette génération. »

Papier Rachid Ghezzal conf

La concurrence aux avants-postes

«On a l'habitude d'être en concurrence à l'OL. Il y a du beau monde mais on s'entend tous bien. Il y a du niveau et ça permet de tirer l'équipe vers le haut. On doit mettre nos états d'âme de côté pour le bien de l'équipe. J'ai fait 6 très bon mois la saison passée mais des choses ont fait que je n'ai pas pu poursuivre sur le même rythme. Mes performances n'ont pas toujours été bonnes non plus. Après la CAN, j'ai eu du mal à retrouver mes sensations de fin 2016 et je n'ai pas pu enchaîner les matchs. Je ne pense pas que le système y soit pour grand-chose. On est tous capables de jouer en 4-3-3 ou en 4-2-3-1. Le problème vient de nous et de notre animation, pas du dispositif mis en place. »

Sa forme actuelle et son avenir

«J'étais sur une bonne lancée en fin d'année 2016 mais toutes ces histoires ont pollué mon football. Aujourd'hui, je me sens bien. Je suis encore totalement investi ici. Je suis là pour l'équipe. Les discussions avec l'OL n'ont pas beaucoup avancé, comme avec les autres clubs. Rien n'est encore décidé malgré les rumeurs qui affirment le contraire. Il y a encore un espoir que je prolonge. Je ne partirai pas pour partir. Le coach nous a dit qu'on devait mettre tout cela de côté car on a de grandes échéances à venir. On doit se concentrer là-dessus. Avec le club, on n'est pas en conflit. Ma situation ne doit pas obligatoirement être fixée dans l'immédiat. Je vis bien la situation et je me sens bien. C'est sûr que c'est perturbant de ne pas savoir où on sera dans 6 mois mais je ne suis pas à la rue. Je peux encore rester à Lyon. Je mets ça de côté pour le moment, on verra par la suite. J'arrive peut-être à un tournant de ma carrière mais rien n'est fait. Si je dois partir, je ne partirais pas pour l'argent. Il me faut un projet sportif et financier intéressant et c'est rare de trouver un meilleur projet qu'à l'OL. Je ne joue pas mon avenir sur le mois et demi qu'il me reste. »

Sur le même thème