masculins / OL 0 Bordeaux 0

Rassurant et incertain

Publié le 07 février 2011 à 09:15 par R.B

Après deux défaites et deux matchs globalement décevants, l’OL a montré un visage plus satisfaisant, mais il n’a pas pris la mesure des Bordelais… et reste à 7 longueurs du leader lillois…

  Pour la première fois de la saison, toutes compétitions confondues, l’OL a aligné une troisième rencontre sans succès. Pour la troisième fois à domicile, il n’a pas marqué de but. Lisandro n’a pas trouvé le chemin des filets lors des 6 derniers matchs, son record depuis son arrivée au club… Dommage. Il y avait un bon coup à faire après le nul du LOSC à Auxerre et la défaite du PSG à Rennes. Au lieu de grapiller deux points sur le LOSC et le PSG, les Lyonnais se contentent, au soir de cette 22ème journée, d’un petit point pris aux Parisiens en ayant perdu 2 unités sur Rennes, l’ASSE et l’OM… Ce championnat va devenir un véritable casse tête !

Difficile d’affirmer que les partenaires de Cris méritaient plus la victoire que les Bordelais. Légèrement, sans doute, en regardant la qualité des occasions de buts comme les deux par exemple du capitaine brésilien. Mais ces Girondins ont eu leur lot d’opportunités avec Ben Khalfallah ou Modeste. Du mieux évident dans le comportement général par rapport aux prestations à Nice et Valenciennes. Du mieux pour Gourcuff et pas seulement sur les phases arrêtées. Du mieux pour Cris dans tous les secteurs du jeu. Du mieux pour Toulalan… Regrettons que la force offensive n’ait pas trouvé de solutions. Bastos, Lisandro et Gomis ont bien été pris par l’imposante défense girondine. Gomis n’a pas tiré une seule fois dans cette rencontre. C’est la première fois que cela lui arrive cette saison (on ne compte les matchs face à Nancy et Benfica où il avait joué 2 et 7 minutes).

L’OL est toujours dos au mur dans ce long sprint final quand il regarde devant lui, à côté ou même un peu derrière.

 

  Du mieux, mais forcément des regrets avant le 101ème derby face à des Stéphanois qui sont repassés devant au classement et qui voudront enfoncer le clou après leur victoire au match aller. Les Verts qui n’ont plus gagné chez eux depuis la saison 1993-94 (3 à 0) et qui n’ont plus fait le doublé depuis l’exercice 1981-82 (1 à 0 et 4 à 0)! L’OL est toujours dos au mur dans ce long sprint final quand il regarde devant lui, à côté ou même un peu derrière.

L’OL qui va vivre une semaine compliquée en raison de ses nombreux internationaux éparpillés à droite ou à gauche. Mais c’est le lot d’une grande équipe et ce n’est pas la première fois, ni la dernière, que cela se produit. Et puis Diakhaté sera suspendu face à l’ASEE, les jeunes (Grenier, Lacazette, Kolo, Faure) ne jouent pas ; quant à Pjanic, son temps de jeu actuel, 25 minutes depuis début janvier, n’en faisait pas, à priori, un titulaire pour le derby.

  Les choses sérieuses se précisent parce que la saison avance, parce que le calendrier va offrir des rendez-vous primordiaux. Un calendrier qui va se charger en raison des 1/8èmes de finale de l’UCL face au Real Madrid. « Cela ne dépend que de nous… » Claude Puel emploie souvent cette phrase pour parler des matchs à jouer de sa formation. Oui… et non serait-on tenté de répondre à l’entraineur olympien. Cette saison plus que par le passé, la concurrence hexagonale tient la route en nombre pour l’instant. Il faudra « s’y filer » et marquer le maximum de points en espérant que les autres prétendants, surtout ceux qui sont devant actuellement, se cassent de temps en temps les dents. Quant au Real, cela reste un très gros morceau malgré son incapacité à prendre le dessus sur l’OL lors des 6 matchs disputés à ce jour.

Au final ce match contre Bordeaux a été rassurant, mais n’a pas permis d’avoir plus de certitudes, ceux que le derby pourrait engendrer. Vivement samedi soir…

Sur le même thème