masculins / Bordeaux- OL : 0-0 (5 t.a.b.4)

Réactions après Bordeaux - OL

Publié le 02 août 2008 à 22:22 par BV avec OL TV Le Bus

Réactions de Jean-Michel Aulas, Claude Puel, Jérémy Toulalan, Cris et Laurent Blanc au micro d'OL TV.

Jean-Michel Aulas : Ce n’est pas une défaite puisque l’on a terminé la rencontre sur un score de 0 à 0. La séance des tirs au but nous a été défavorable mais on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes puisque l’on avait deux tirs au but d’avance. On n’a pas su saison saisir la chance au bon moment. Bordeaux a fait une bonne première période ; en seconde on a eu des occasions de passer devant, on ne les a pas concrétisées. Le trophée des Champions est un match comme un autre, qui a toute son importance en début de saison tout en étant un super match amical, mais on n’aime pas perdre ; pour nous c’est donc une mauvaise opération de début de saison. Psychologiquement, c’est toujours désagréable de perdre contre une équipe avec laquelle on va lutter en championnat. Ce soir, Bordeaux était presque au complet alors que l’on était amputés de plusieurs éléments. On a récupéré nos internationaux il y a très peu de temps. Il faut se roder et travailler. On a une très grosse équipe avec beaucoup de talent, les choses vont venir. Il n’y a pas de souci, on sera présents dès samedi en championnat (contre Toulouse).
Concernant le recrutement, on cherche à doubler tous les postes. Il y a un poste sur lequel on est friables, c’est celui d’arrière gauche. Il est donc possible, s’il y a une opportunité, qu’on la saisisse ; mais pour l’instant il n’y a rien de mis en place. On va regarder si on peut également trouver une solution avec les jeunes du centre de formation.

Jérémy Toulalan : On est tous déçus mais pas abattus. On voulait remporter ce trophée mais l’objectif de la saison, c’est le championnat et d’aller le plus loin possible en Ligue des Champions. On n’a pas forcément raté notre match ; on n’a pas fait une très bonne première période mais la seconde a été meilleure même si on ne se s’est pas procuré beaucoup d’occasions franches. Ils ont débuté leur préparation avant nous ; on n’est donc pas encore au point, on n’a pas tous les automatismes.

Cris : On a envie de gagner tous les matchs mais il peut nous arriver de perdre. On ne peut pas gagner tous les jours. Nous sommes un peu déçus par le résultat car on a eu la balle de match à deux reprises. A mon sens, le plus important, ce sera dimanche en championnat contre Toulouse. Ce soir, on a disputé un match dur, on s’est procuré plusieurs occasions et, tactiquement, on était super bien. De plus, on n’a pas encaissé de buts, c’est un bon point. Il faut maintenant travailler et ne pas baisser la tête car le championnat va être très difficile. Certains soirs, tu vas marquer, d’autres, tu vas perdre, c’est la vie de tout footballeur. J’ai voulu tirer un penalty, j’ai « perdu » mais cela fait partie de la vie.

Claude Puel : Il n’y a pas de regrets par rapport aux tirs au but, c’est toujours un exercice délicat. Il y a juste une petite déception puisque l’on a mené avec deux tirs au but d’avance. En passant si près, la déception est plus importante. On est déçus de l’issue de la rencontre mais il y a quand même eu des choses intéressantes. Le match, dans son ensemble, a été très solide. Ce Trophée des Champions, que l’on l’a joué contre le deuxième (du dernier championnat), je pense qu’il n’aurait pas dû avoir lieu, surtout à l’extérieur ; Lyon aurait dû le recevoir automatiquement. Ce soir, on a perdu pas mal de duels sur le plan aérien, notamment en première période ; Bordeaux est très bien armé sur ce plan-là. Les internationaux ont repris il y a 15 jours, ce n’est pas évident pour eux. Tenir 90 minutes en match officiel, c’est déjà bien.

Laurent Blanc : On était l’invité surprise de ce trophée puisque nous n’avions gagné ni la coupe ni le championnat. Mais quand on débute un tel match chez soi devant un tel public, il est préférable de le terminer avec un trophée. Ce soir, outre la victoire, il y a eu beaucoup de satisfactions au niveau du jeu, même si la seconde période fut plus difficile en raison d’un manque de fraicheur physique. Lyon a alors eu une maitrise technique supérieure à celle de Bordeaux. On prend donc cette victoire avec grand plaisir mais, sur la durée du championnat, rivaliser avec Lyon va être beaucoup plus compliqué.
Sur le même thème