masculins / Sélections

Réactions après France - Autriche

Publié le 28 mars 2007 à 23:21 par BV

Karim Benzema, François Clerc et Rio Mavuba reviennent sur la rencontre entre la France et l'Autriche et évoquent la finale de la Coupe de la Ligue entre l'OL et les Girondins de Bordeaux.

Karim Benzema : Cela me fait plaisir. D’autant plus qu’il y a la victoire au bout. Marquer devant 60 000 personnes, c’est agréable mais je le répète : c’est grâce aux anciens qui m’ont bien mis dans le match. Je remercie également tout le club de l’Olympique Lyonnais qui me fait travailler dur pour aujourd’hui être à ce niveau. Les anciens m’ont dit de ne pas me prendre la tête, de jouer comme je le fais en club.
Sur le but, je dis à Samir (Nasri) de mettre le coup franc en retrait. Je le connais bien. Je joue avec lui depuis que je suis en moins de seize ans. Aujourd’hui, on est en A. J’espère que cela va continuer ainsi pour nous deux.

François Clerc : On s’était dit avant la rencontre qu’il nous fallait réaliser un bon match, tenter et ne pas jouer petit bras. On formait une équipe un peu inédite. On n’avait pas beaucoup d’expérience. C’est génial de pouvoir jouer des matchs internationaux. Cela permet de progresser très vite et d’acquérir cette expérience si précieuse pour les grandes compétitions et pour les matchs de haut niveau.
Je suis content pour Karim (Benzema). Première sélection et premier but. C’est une très bonne nouvelle pour lui.

Rio Mavuba : Ce soir, il y avait pas mal de jeunes qui débutaient ensemble. Les anciens étaient également là pour leur parler. Cela nous a servis. C’est encourageant pour la suite. Ce soir, j’ai disputé 90 minutes mais sans celles-ci, je n’aurais pas joué durant deux semaines. Un match, cela fait toujours du bien. Cela va me permettre de tenir le rythme.
Cette finale de la Coupe de la Ligue, c’est un peu la finale que tout le monde attendait, le champion de France contre son dauphin. On va vraiment se méfier de ces Lyonnais ; on sait de quoi ils sont capables. Après les derniers échecs qu’ils ont vécus, ils auront à cœur de réaliser le doublé.
Durant cette préparation avec l’équipe de France, j’étais un peu esseulé au milieu de tous ces Lyonnais. Ils m’ont bien chambré. C’était plutôt sympa. Ils ne m’ont pas fait trop souffrir. J’espère qu’ils ne le feront pas non plus samedi.