masculins / Benfica-OL 4-3

Réactions...réactions...

Publié le 02 novembre 2010 à 23:06 par DC

Toutes les réactions d'après-match.

Yoann Gourcuff
C’est vraiment bizarre, car il y avait de quoi se régaler ce soir. Benfica avait la pression, et nous avions envie de jouer. Mais on n’a rien proposé, il n’y avait pas de mouvements, quand Hugo avait le ballon, on ne proposait rien. On a été totalement asphyxié par leur pressing, on était amorphes. C’est dommage parce qu’on était dans un contexte favorable dans cette Coupe d’Europe. J’avais envie de prendre du plaisir ce soir, ça n’a pas été le cas. On fait preuve de naïveté, car il nous suffisait de prendre le match nul, et on a été surpris. Eux ont utilisés beaucoup d’énergie en première mi-temps. Et puis nous en deuxième période, on a réagit dans le comportement, dans les efforts. On a montré qu’on avait de l’orgueil. Et même si on ne marquait pas de buts, il fallait montrer aux gens qui nous suivent que l’on avait envie. Au niveau de la qualité du jeu, c’était vraiment faible, et c’est dommage. Je pense qu’il faut qu’on soit plus ambitieux dans le jeu, et ne pas avoir peur d’aller de l’avant. Le coach nous avait parlé du goal-average, nous avait dit de réagir. C’est important, on limite la casse au niveau du score.

Jean-Michel Aulas
C’est une déception car on était venu pour se qualifier définitivement. C’est un résultat contrasté, car on a bien réagit, en revenant pour le goal-average particulier. Mais ça a été dur. Il faut savoir reconnaître quand il y a des insuffisances. Les joueurs sauront tirer profit de cette contreperformance je pense. A la mi-temps, Claude a mis les joueurs devant leurs responsabilités. L’objectif était de marquer des buts à cette équipe de Benfica. La défaite était inévitable, mais il fallait marquer encore une fois pour ce goal-average. Le match nul de Schalke est une opération positive. Le prochain match peut déjà nous offrir la qualification. Pour revenir au match, il ne faut pas occulter nos insuffisances, mais il ne faut pas non plus oublier que mettre trois buts à Benfica là-bas, c’est difficile.

Miré Pjanic
Les quatre buts que l’on prend sont des cadeaux. Deux contre et deux coups de pieds arrêtés. Ca met un coup au moral, mais le coach nous a dit que pour le goal-average c’est quand même une bonne opération. Après on va retenir aussi que Schalke n’a pas pris les trois points. Benfica est une équipe joueuse, ils ont mis un gros pressing au milieu. Nous, nous avons mal géré certaines contre-attaques. Il faut retenir le positif. Personnellement je ne suis pas encore à cent pour cent de mes moyens, mais au fur et à mesure des matches ça va revenir. Dejan pour sa part a mis un troisième but important, ça va lui faire du bien dans la tête.

Claude Puel
Je retiens qu’on n’a pas baissé la tête en deuxième mi-temps. On le savait, le goal-average direct est très important. Les entrées en jeu ont été intéressantes, notamment Jean II qui ne pouvait pas débuter, et Alex Lacazette. Après c’est dommage car on a bien débuté le match avec deux buts refusés. Ils marquent quatre buts derrière. C’est important qu’on soit revenu. Concernant Dejan, je l’avais choisi pour son jeu de tête. Il a fait son boulot du mieux possible, je ne pense pas qu’il soit la raison de notre mauvaise première mi-temps. Le résultat de Schalke à Tel Aviv nous permet d’avoir plus de latitude, mais il y a encore des points à prendre. Il ne faudra pas perdre en Allemagne.

Alexandre Lacazette
Personnellement je rentre, je fais deux passes décisives. C’est dommage qu’on perde ce match, mais au goal-average, notre retour sera peut-être décisif. Après la Ligue des Champions, ça change de la Ligue 1. On ne savait plus trop s’il fallait attaquer ou rester derrière à un moment avec Bafé. J’espère que ça va continuer comme cela pour moi.

Bernard Lacombe
Avant la réaction, quand on voit qu’on en prend quatre, on est d’une naïveté. Il y a un miracle, mais il faut retenir que les gars qui sont rentrés nous ont beaucoup apportés, notamment Lacazette et Makoun. Mais quelle passivité en première période. Et puis quand on voit les kilomètres parcourus par les deux équipes, on est à quatre de moins que Benfica. Il y a des choses inquiétantes, c’est un miracle de revenir. Après, c’est une bonne opération le match nul de Schalke. Mais bon, au haut niveau il n’y a pas de hasard. Au niveau du replacement il y a eu trop de lacunes, et on a trop laissé évoluer l’adversaire. Benfica est une équipe qui est bien organisée au niveau de la récupération. Je suis content du jeune Lacazette ce soir, qui donne deux buts. Malgré tout attention, on ne peut pas continuer comme cela, les matches se gagnent au mental. Pour aller à la guerre, il faut y aller avec tout le monde.

Jérémy Pied
On a pris beaucoup de buts. On n’a pas réussi à faire un pressing haut sur Benfica. On a voulu revenir, et on a fait ce qu’on a pu. Ce soir, on est déçus du résultat, car on a raté ce match.

Sur le même thème