masculins / OL 2 - Metz 0

Réactions... Réactions... Réactions

Publié le 15 janvier 2005 à 23:53 par SR

Jean-Michel Aulas

Il aura fallu attendre le coup de patte de Juninho ? C'est une victoire qui a tardé mais qui était méritée puisque l'on a dominé ce match de la tête et des épaules. La ténacité de l'équipe dans un contexte difficile… Avec une équipe comme Metz regroupée en défense… Une contre performance face à Metz aurait fait mauvais effet dans le décor. Je suis très heureux de la conclusion de ce match et des trois points pris dans un contexte, je le répète, difficile.

La machine lyonnaise est-elle relancée ? Oui on a vu un registre différent. On avait vu un très bon groupe à Sochaux avec beaucoup de puissance et de réalisme. Là ce soir, on a vu une bonne maîtrise de l'Olympique Lyonnais sur l'ensemble du match, avec encore de la ténacité. On a attaqué à droite à gauche et ce qui devait arriver arriva… Juninho a débloqué la situation.

Que peut-il arriver à l'OL ? Il ne faut pas se griser et se remettre en cause à chaque match. Le challenge est aussi de lutter, de faire des efforts, car la réussite de l'Olympique Lyonnais n'est pas due qu'au simple talent.

Les poursuivants ? Ils ne lâchent rien, ce sera dur jusqu'au bout. Nous l'avons dit et répété, le championnat n'est absolument pas joué. C'est souvent un rêve de journaliste de croire que le championnat est déjà joué à la mi janvier.

Juninho ? Cela sert de l'avoir dans son effectif. Il fallait le faire venir puis le garder. C'est vrai qu'il nous délivre à chaque fois, c'est un assurance tout risque contre les défenses renforcées, en particulier à Gerland.

Sa prolongation ? Bien sûr, on a envie de le prolonger et il le sait.

Que pensez-vous de la décision de l'arbitre, M. Moulin, d'avoir fait retirer le coup-franc de Juninho ?

S'il n'y avait pas eu ce coup franc, il y aurait eu autre chose. On mérite cette victoire et on aurait pu l'emporter sur un score bien plus large.



Karim Benzema

Dur de rentrer dans un match comme celui-là ? Je ne me suis pas posé de question. Il restait plus que dix minutes, dans ces cas là il n'y a pas le choix : il faut tout donner. Ce soir, premier match parmi l'élite et première passe décisive, je suis très content. En l'espace de 6 mois je passe des moins de 16 ans où j'ai gagné le championnat de France à la ligue 1, je suis sous une bonne étoile.

Ce n'est vraiment pas facile de rentrer en ligue 1, ce n'est pas la CFA, tout se passe très vite. J'ai eu l'opportunité de placer une tête, c'est bien dommage que cela n'est pas fait mouche.



Bryan Bergougnoux

2 matchs… 2 buts. Cette année 2005 me sourit bien et cela fait plaisir.

Lorsque l'on rentre à 10 minutes de la fin, alors que le score est de 0-0, on rentre le couteau entre les dents et on essaye d'apporter une pierre à l'édifice. Le but était d'apporter au mieux et de servir au mieux le collectif et cela nous a sourit avec Clément et Benzema ce soir.

Le but ? Cela part d'un très bon travail de Karim (Benzema) qui me décale bien. Je savais qu'il me la donnerait ainsi, je m'étais déjà concentré sur l'action suivante et la frappe part très bien… 2 à 0 pour l'OL.



Juninho

Est-ce qu'il y a faute sur Nilmar ? Je ne sais pas vraiment car je n'ai pas bien vu l'action. Bref, nous avons-nous aussi déjà pris des buts sur des actions litigieuses. C'est le foot, nous avons 90 minutes pour gagner. Même si Metz a bien joué le jeu, sur le terrain il n'y avait qu'une seule équipe qui essayait de marquer et donc de gagner. On a tenté par plusieurs façons d'ouvrir le score et cela a fini par payer. J'ai eu l'opportunité de tirer immédiatement un second coup franc, les gens pensent que cela facilite les choses mais non. S'il y a coup franc après 85 minutes de jeu alors que le score est toujours de 0 à 0, il y a énormément de pression sur le tireur ! J'ai senti les supporters, au delà du terrain qui étaient tous mobilisés, mes partenaires aussi me regardaient et comptaient sur moi. J'étais très concentré et heureusement pour nous tous, cela s'est bien passé, le ballon est bien parti. C'est pratiquement le même que j'ai mis à Geoffroy Guichard. De toute façon mes ballons partent toujours de la même manière, des fois ils tombent dehors et des fois dedans.



SR

Sur le même thème