masculins / Bordeaux 1 - OL 1

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 17 septembre 2005 à 19:16 par AT

Gérard Houllier :

C'était un match difficile, face à un bonne équipe de Bordeaux, surtout en première mi-temps.

A mon sens, le nul est logique, on a fait une meilleure deuxième mi-temps. L'entrée offensive en seconde période a payé. Mais je ne veux rien enlever à l'équipe bordelaise, ils ont voulu la victoire jusqu'au bout, ils étaient sans doute plus frais que nous aussi.

En première mi-temps, on a effectué de bons mouvements, mais pas assez consistants, en seconde, on avait une revanche à prendre sur nous-mêmes...



Jean-Michel Aulas :

C'est un point difficile ! Contrairement à l'image positive que développe Bordeaux, on a eu drit à une réception musclée, il a fallu s'en sortir au milieu de ces 11 bordelais, et d'un arbitre que l'on avait déjà rencontré... Il y a peut être u main, mais il y a aussi eu beaucoup d'agressions.

C'est une semaine presque parfaite, plus ça aurait été trop. Il y avait la fatigue mentale du Real, c'était difficile à assumer, toutes ces éloges, les joueurs ont dû se remettre dans le coup. Il fallait retrouver la fraicheur mentale, d'où ces changements de Gérard Houllier. C'est une semaine exceptionnelle, on reste en tête du championnat de France, et on continue l'aventure européenne !



Ricardo :

Bordeaux méritait sa victoire, même si on avait une belle équipe en face. Ils n'ont pas beaucoup d'occasions, ils marquent, nous on en a beaucoup, mais on ne les met pas.

Et puis l'arbitrage... je ne suis pas sûr pour le hors jeu, mais il y avait bien penalty... On a pêché dans la finition, comme depuis ce début de saison, mais on travaille pour améliorer ça.



Grégory Coupet :

C'était difficile ! Mais sans doute aussi dû à ce terrain, qui n'est pas bon.

On a fait beaucoup d'efforts, après ceux déjà fournis mardi, et à la mi-temps il y avait de quoi ne pas être satisfait. On a été trop timides en première période. Puis il y a eu ces changements. On se devait de remettre les choses en place. On n'a pas fait un grand début de saison, mais on prend des points. Et un point à Bordeaux, ça peut être important.



Rémi Garde :

Des tribunes, c'était pénible ! Surtout pour les joueurs, sur un terrain difficile où prendre ses apppuis était dur, comme dans du sable. Ce terrain n'aide pas à faire le jeu, et comme nous étions menés... Les bordelais laissent le ballon aux autres, on comprend mieux pourquoi ! Il y a eu plus de fautes en fin de match, le KO était possible des deux côtés, d'où ce match tendu. Il y a eu un beau pressing au milieu du terrain, Bordeaux quadrille bien son milieu.

Pour nous le coaching a été payant, Fred et Sylvain se sont vite trouvés, John a continué. Mais c'est un beau travail collectif. Psychologiquement, c'est un très beua résultat, face à un concurrent direct pour le titre, c'est un point qui vaut peut être plus que ça.



Joël Bats :

Ce sera tout le temps comme ça je pense ! C'est un déplacement difficile, ce n'est pas le premier, mais à chaque fois on a ramené quelque chose. c'était important de rester invaincu, sur un terrain difficile, face à une équipe plus fraiche que nous. On va récupérer, préparer la réception de Lens pour continuer la série. Ricardo ? ça m'a fait plaisir de le retrouver, ainsi que Patrick Colleter.



Jérémy Berthod :

C'est un point qui fait du bien. On devait se secouer après notre première mi-temps, et en seconde période, on a fait corps, on a montré qu'on avait des ressources et on a réussi à marquer. Bordeaux est solide en contres, en attaques placées aussi, j'en avais fait un de mes favoris pour le titre.

Après le but, on ne prend pas de risques, il ne fallait pas se découvrir sur cette pelouse difficile, voire dangereuse. C'est un bon point après le Real, une semaine presque parfaite, et c'est bien pour la suite. Maintenant, il y a encore un gros match jeudi, avec la réception de Lens.



Patrice Bergues :

On savait à quel typ de match s'attendre. Bordeaux est une bonne équipe, et parès l'Europe, même si les joueurs le savnt, il y a toujours une petite décompression, et de la fatigue. Ce qui explique ces 20 premières minutes un peu difficile, où on prend ce but. On a été plusieurs fois au bord de la ligne, mais on n'a rien lâché, ce groupe a des qualités morales, les joueurs se sont montrés héroïques, à l'image de Grégory Coupet, encore excellent. Les ressouces mentales de ce groupe sont excellentes, comme j'avais déjà pu le remarquer à Tignes, lors de la préparation.



Sylvain Monsoreau :

Les conditions de jeu n'étaient pas idéales, il y a eu des sanctions, c'est comme ça, même s'il y a eu pas mal de cinéma côté bordelais. Je prends mon premier jaune, mais il faut s'y attendre, c'est le jeu quand on est défenseur.

Personnellement j'ai eu un peu de mal à trouver mes autmatismes au début, j'ai ressenti un peu de fatigue en fin de rencontre, mais ça a été. On a bien respecté le plan de jeu, il fallait être costaud, faire les efforts et on a su les faire.



Anthony Réveillère :

Oui, c'est ma deuxième passe décisive pour Nino de la semaine, mais le plus important c'est le point du nul. Sur un terrain lourd, avec la fatigue, on a beaucoup donné, on avait l'impression qu'ils allaient plus vite que nous ! Mais on s'est accroché, on n'a pas eu beaucoup d'occases, mais on a été réaliste. L'égalisation nous a donné du courage, des forces, on est content de ce nul. Le but ? Je voulais frapper, mais j'ai eu du mal à emmener le ballo sur ce terrain, Nino décroche, je le vois, et il me connait, il sait ce que j'aime faire, et ça fait mouche ! Tant mieux ! Si cela reste comme ça, nul à l'extérieur, ça fait un beau parcours de champion ! Par contre, on est plus attendu, 4 titres, le Real... Mais ce soir on y est allé avec nos tripes !





AT

avec Le Bus - OLTV et Canal+
Sur le même thème