masculins / OL 0 - Milan AC 0

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 29 mars 2006 à 23:57 par BV

Réactions après la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et le Milan AC.

Gérard Houllier : On est tombés contre une équipe très forte, une des meilleures d'Europe. Durant les 20 premières minutes, les joueurs ont fait preuve de beaucoup trop de respect. Par la suite, lorsqu'on a accéléré, on les a mis en difficulté. En première mi-temps Milan s'est procuré la majorité des occasions. En seconde période, on a haussé notre niveau de jeu et l'intensité avec notamment beaucoup plus de variétés sur les côtés.
Il est bien entendu dommage que nous n'ayons pas réussi à marquer mais ce score de 0 à 0 n'est pas illogique.
On conserve nos chances de nous qualifier. Je l'ai souvent dit : un quart de finale de Champions League est constitué de deux sprints de 100 mètres. Nous avons passé le premier, le deuxième se déroulera à San Siro. Nous devrons être à fond dès le départ de ces 90 minutes afin de nous qualifier. On doit demeurer confiants car on a toujours réussi à marquer à l'extérieur.
Je regrette qu'on ait trop respecté le Milan. Je ne reconnaissais pas mon équipe. Durant les 20 premières minutes, elle est restée bloquée et gelée. Il est toujours très difficile de démystifier les Milanais après tout ce qui a été écrit dans la presse.
Au retour nous serons privés de Tiago qui est une pièce importante de notre dispositif. Je tiens d'ailleurs à lui rendre hommage car il a peut-être empêché les Milanais de marquer. Sa suspension est bien entendu une perte pour l'équipe. Lorsque vous avez un bon joueur et qu'il ne peut pas jouer, c'est toujours une perte.

Carlo Ancelotti : Nos 20 premières minutes furent bonnes. Nous sommes parvenus à bien presser l'OL. Nous avons bien débuté mais par la suite, les Olympiens ont pressé mais sans se créer de véritables occasions. Même si notre début de rencontre les a un peu déboussolé, ils ont tout de même réussi un très bon match. Nous n'étions pas venus pour réaliser un 0 à 0 mais Coupet a réalis© un grand match et nous a empêché de marquer. La qualification se jouera donc à Milan. Les deux équipes ont leur chance. On devra se méfier car l'OL est une très forte équipe, bien organisée qui dispose de très bons joueurs.

François Clerc : Nos 25e minutes ont été difficiles. Nous étions mal placés. On a beaucoup souffert et Greg (Coupet) a fait le nécessaire afin de préserver nos chances intactes. Nous n'avons heureusement pas pris de but puis nous avons recommencé à gagner des duels au milieu ce qui les a fait reculer. Nous conservons toutes nos chances pour le match retour. 0 à 0 c'est toujours mieux que 1 à 1 même si on aurait préféré gagner. Tiago va nous manquer mais Benoît (Pedretti) et Jérémy (Berthod) qui vont le remplacer ont réalisé une bonne partie. Avec le retour de Juni, on y croit.

Claudio Caçapa : Il nous a fallu réaliser un gros match contre une grosse équipe. Durant les 20 premières minutes, nous n’étions pas à l’aise mais par la suite nous avons montré le vrai visage de l’OL. On a alors rivalisé avec eux, on n’a rien lâché. Sur l’ensemble de la rencontre, nous avons réalisé un bon match durant lequel les deux équipes ont eu des occasions Nous avons conservé l’essentiel : ne pas prendre de but. On va à San Siro avec de réelles chances : ce sera du 50 – 50. Il faudra marquer et y aller sans peur. On veut se qualifier.

Rémy Vercoutre : Durant les 20 premières minutes, on s'est fait peur. Greg (Coupet) a réalisé des arrêts de grande classe et par la suite on a réussi à être plus compacts. Une fois l'orage passé, on pensait pouvoir marquer.
Les Milanais ont été fidèles à eux-mêmes. Ils avaient par ailleurs parfaitement étudié notre jeu. Ils ont ainsi très bien réussi à empêcher François Clerc de monter. Il n'est ainsi pratiquement jamais parvenu à prendre son couloir.

Jean-Michel Aulas : Notre objectif était de ne pas prendre de but. Si on fait 0 à 0 à San Siro, on jouera les prolongations. A 1 à 1, on sera qualifiés.
On conserve bon espoir. Au match retour, on jouera avec Juninho. De plus on a toujours réussi à l'extérieur et notamment en Italie. Ce match constitue une excellente performance même si Milan a pris un petit ascendant. Il faut toutefois être satisfait de la qualité de jeu déployé. J'ai vu Juninho qui n'était pas trop déçu du résultat.
Concernant Tiago, il a fait ce q'il fallait pour annihiler la dernière attaque Milanaise. Il s'est sacrifié pour le bien de l'équipe.
Je suis confiant pour le retour. Nous irons nous qualifier grâce à un match nul 1 à 1 ou une victoire 2 buts à 1.

Cris : Ce fut un match très difficile. Nous n'étions pas bien durant les 20 premières minutes mais par la suite, nous avons mieux joué car nous étions mieux organisés et nous avons tenté de marquer. Durant les premières minutes, nous les avons trop respectés.
Au match retour, Juninho sera de retour. Sa présence est très importante pour nous car il a le respect de tous les autres joueurs.
Ce match nul 0 à 0 ne constitue pas un mauvais résultat.

Grégory Coupet : Mes arrêts étaient certes importants car ils sont intervenus dans une période durant laquelle nous étions impressionnés. A ce moment là, je n'ai pas reconnu mes coéquipiers qui semblaient bien trop attentistes.
Si on nous avait dit 0 à 0 avant le coup d'envoi, on aurait signé immédiatement. On a réussi à conserver l'essentiel : ne pas prendre de but. On va désormais aller à San Siro pour pratiquer du jeu et marquer. Lors du match retour, ils ne pourront plus faire les fautes qu'ils ont faites à 25 mètres car Juni sera de retour. On risque de souffrir mais on devra laisser passer l'orage avant de marquer. Ce n'est pas un rêve éveillé. On est capables de passer.

Retrouvez toutes les réactions de la soirée en vidéo sur OLWEB Premium
Sur le même thème