masculins / Troyes 0 - OL 1

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 01 avril 2006 à 19:41 par BV avec OLTV

Réactions après la rencontre entre Troyes et l'Olympique Lyonnais.

Sidney Govou : On savait que cela allait être un match difficile car l'équipe de Troyes joue bien et le terrain était difficile. On a su marquer au bon moment mais il faut souligner les arrêts de Greg (Coupet) qui a su encore une fois faire le nécessaire en première période afin de nous permettre de l'emporter.
Désormais, plus on avance dans le calendrier, plus on se rapproche du titre. Il nous manque encore 3 victoires. On va tout faire pour les obtenir le plus rapidement possible. Pour les joueurs comme moi qui aiment porter le ballon, la pelouse n'aidait pas. On va maintenant se tourner vers le match contre Milan mardi. Cela va être très excitant. Concernant ma titularisation, le coach prendra sa décision et je m'y résoudrai.

Sylvain Monsoreau : On n'a pas été bons en première mi-temps mais tout le mérite en revient aux Troyens qui ont mis beaucoup de rythme dans le début de match. Ils sont parfaitement parvenus à nous mettre en danger sur les côtés. En seconde période, on était mieux physiquement ce qui nous a permis de nous créer plus d'opportunités. Cette victoire nous fait beaucoup de bien à 4 jours de notre déplacement à Milan.
Là -bas, il faudra tout faire pour ne pas se rater et réussir notre entame de match. Devant nos nombreux supporters venus nous soutenir, ce sera à nous de nous faire plaisir afin d'atteindre les demi-finales.

Gérard Houllier : Ce que je retiens ce soir, c'est la victoire et les 3 points. On a été solides et c'est bien là l'essentiel. Le match s'est déroulé dans des conditions difficiles. Je félicite donc les joueurs pour leur partie. J'ai aligné une défense new-look qui a réussi à ne pas encaisser de but. Je suis content car l'équipe a montré qu'elle avait du caractère.
On méritait plus la victoire contre Toulouse que ce soir mais c'est le football. Dans une saison, il y a souvent de tels matchs. Il faut l'accepter. Toutefois le 1 à 0 ne me semble pas illogique mais plutôt mérité.
Je suis satisfait car l'équipe a très bien défendu, en bloc.
Concernant la performance de Grégory Coupet, je rappelle que pour gagner des matchs de haut niveau, il faut des joueurs décisifs. Déjà à Eindhoven il avait sorti un arrêt de grande classe avant que Juninho n'inscrive le but vainqueur. Greg a une classe exceptionnelle.
Désormais, je vais être supporter du PSG contre Bordeaux demain.
Mardi on ne devra pas reproduire le même début de match qu'à l'aller. Durant les 20 premières minutes, mon équipe s'est trouvée dans un état de vénération. C'était la première fois que je la voyais ainsi. Les Milanais ont effectué 2 ou 3 mouvements de haut niveau qui nous ont paralysé. Par la suite, il nous a fallu réaliser quelques belles actions pour que la machine se mette en route.
J'ai mon idée à 90 % sur la composition de mon 11 de départ à Milan. Il faut être confiant. A l'extérieur on a toujours réussi à marquer. On devra donc être animés d'un esprit conquérant.Je suis persuadé que ce que l'on a fait aujourd'hui constitue une bone semence pour le match contre Milan.

Jean-Michel Aulas : Je suis très heureux de ce résultat. Cela a été difficile. Ce match était compliqué pour beaucoup de raisons. L’envie de Troyes, le terrain ne nous ont pas aidé. Il est également très difficile entre deux matchs de coupe d’Europe de pouvoir motiver les joueurs dans le don de soi même, pour aller au bout de leurs actions. Ils ont toujours une réticente inconsciente à mettre le pied ou la tête là où il y a un petit risque de blessure alors qu’ils le mettraient sans retenue lors du match contre Milan.
C’était un match piège. J’en veux pour preuve qu’aucune équipe des 5 premières places au classement n’a gagné ici. J’avais un peu peur de ce match car il me rappelait notre dernière défaite à l’extérieur à Caen, sur un terrain quasi-impraticable contre une équipe qui luttait également contre la relégation. J’ai relevé une statistique qui me plait bien : lors du quart de finale entre le Real Madrid et Manchester lors de la saison 1999-2000, le Real fait un match nul 0 à 0 à Santigo Bernabeu avant de s’imposer 3 buts à 2 à Old Trfford et remporter la finale de la Champions League contre Valence au Stade de France.
Concernant le match à Milan, j’ai écouté les impressions des joueurs. Je les ai senti plus rassurés à la fin du match qu’avant. Il y a une espérance certaine. Par ailleurs on a noté une statistique intéressante : alors que la statistique générale donne 31% de chances de qualification après un 0-0 au match aller, on a regardé sur les 5 dernières années en Champions League et cette statistique monte alors à 50%.
Concernant l’évolution du club, j’ai cette chance depuis le premier titre de vivre une progression formidable mais je crois qu’on a pu au gré des possibilités et des décisions prises par les coachs, de profiter des renouvellements et des apports.
Cette années est bien entendu la plus excitante car on est en course sur les trois tableaux ce qui ne nous était jamais arrivé, avec un large effectif, qui nous permet par exemple de venir gagner à Troyes comme ce soir.

Retrouvez toutes les réactions en vidéo sur OLWEB Premium
Sur le même thème