masculins / Lens 0 - OL 4

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 17 décembre 2006 à 23:45 par BV avec OLTV Le Bus

Réactions après la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et le Racing Club de Lens.

Jean-Jacques Amprino (médecin de l’Olympique Lyonnais) : Anthony Réveillère souffre d’une béquille. On verra demain. Habituellement, ce type de blessure entraine une indisponibilité de 2 à 3 jours. On en saura également plus sur l’état du nez de Florent Malouda.
Fred et Karim Benzema sont hors de l’infirmerie. Ils sont désormais en phase de récupération physique en compagnie de Robert Duverne. On reverra Sylvain Wiltord et Karim Benzema après la trêve.

Gérard Houllier : Ce public est absolument fantastique. Je ne connais pas beaucoup de stades où, lorsque son équipe est menée 4 buts à 0, le public continue de chanter et de la supporter. Je lui dis un grand bravo.
Je dis également un grand bravo à mon équipe. On a fait preuve de sang froid, de maîtrise et d’impact physique, des qualités dont on aura besoin plus tard.
Je souhaite un attaquant supplémentaire mais il faut poser la question au président.

Eric Carrière : On a perdu 4 buts à 0 face à la meilleure équipe de France, et de loin. C’est totalement mérité. Il n’y a rien à dire. Il y a un gros écart entre eux et nous. 17 points d’écart, c’est irréversible. D’autant plus qu’il y a la manière. C’est maintenant réglé. On va tenter de gagner notre championnat à nous.

Grégory Bettiol : J’ai ce soir connu mon premier match avec les pros. En plus le résultat est là. L’OL est un groupe exceptionnel, tant au niveau des joueurs que du staff. Ils m’ont beaucoup parlé et aidé avant le match.

Florent Malouda : J’espère que mon nez va dégonfler. Leur défense très athlétique a parfois usé de moyens plus que « limite ».
Par le passé, on me reprochait de manquer de réalisme devant le but. J’essaie de corriger cela. Tous les points que l’on prend maintenant ne sont plus à prendre. On prépare désormais notre phase retour durant laquelle on va tenter d’être performants dans toutes les compétitions.

Grégory Coupet : Ce soir, c’était un match de Ligue des Champions. Il est plus dur de jouer dans des stades plus modestes où il y a moins d’ambiance. Quand on est attendus comme cela, l’excitation nous donne envie et nous transcende.
Ils ont tenté d’engager le débat sur le domaine athlétique mais on a du répondant. Juninho a une nouvelle fois été déterminant. Dans le jeu, on a des valeurs, pour les frappes chirurgicales on a Juninho. On n’en abuse pas, on est toujours joueurs, mais on sait que si l’équipe adverse fait des erreurs, elle le paie cash.
Le championnat n’est pas plié. Si on pense ainsi, on ratera notre 2e partie de saison.

Jean-Michel Aulas : Ce fut un grand match, une grande victoire, un grand résultat. Il faut féliciter cette équipe qui ne lâche rien. Nous avions pourtant pas mal de joueurs absents. Anthony Réveillère s’est également blessé. Le mérite en revient à Gérard (Houllier), au staff et à cette équipe qui est formidable.
Il y a une motivation permanente de l’équipe, même quand il y a, comme en ce moment, un peu d’avance en championnat, pour repousser le plus loin possible celui qui pourrait revenir.
Ce n’est pas joué. La saison dernière, nous avions 12 points d’avance à cette époque là avant de connaître un mauvais passage en décembre. Cette saison, on fait un bon passage au mois de décembre mais il faut se souvenir que Bordeaux aurait pu revenir l’an passé à 3 points en cas de victoire sur nous. Il faut continuer comme cela. C’est une année exceptionnelle. On a des joueurs exceptionnels, une organisation tactique et un mental au dessus de la moyenne. C’est pour cela que la différence est aussi importante.
J’ai toujours pris comme attitude d’écouter les entraîneurs. Quand on prend un entraîneur de cette qualité, c’est pour écouter ce qu’il dit. J’ai déjà exposé ma position. Si Gérard Houllier a besoin d’un attaquant supplémentaire, même si les résultats actuellement sont plutôt bons, nous allons bien évidemment prendre un attaquant supplémentaire. Il faut attendre ce que va décider la FIFA demain ou après demain. En principe Nilmar devrait revenir à Lyon très vite. S’il revient, cela donnera une opportunité supplémentaire. A partir de ce moment là, Gérard (Houllier) choisira le joueur qui lui convient. S’il souhaite conserver Nilmar, il gardera Nilmar, s’il souhaite que nous fassions une offre à d’autres clubs pour des joueurs, on essaiera de lui donner satisfaction.

Retrouvez toutes les réactions en vidéo sur OLWEB PREMIUM
Sur le même thème