masculins / Troyes 1 - OL 0

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 04 février 2007 à 22:07 par BV avec OLTV Le Bus.

Réactions après la rencontre entre Troyes et l'OL.

Jean- Michel Aulas : Pour le moment, on doit rester sereins. On pouvait espérer un match nul mais il y a eu ce but encaissé sur corner. Il faut savoir garder la tête froide pour analyser ce qui fut bien et ce qui fut moins bien. Il y a toujours un certain nombre de choses liées à la réussite. Ce fut le cas ce soir. On s’est créé beaucoup d’occasions mais on a encaissé un but. Cette équipe de Troyes a fait un bon match.
Il y a toujours de l’inquiétude quand on perd un match comme ce soir. On pouvait légitimement espérer un match nul mais comme face à l’OM, on a craqué en fin de match.
Il faut maintenant bien préparer la réception de Lorient. Il faut s’inquiéter mais ne pas dramatiser. On va faire le point, on va parler pour remettre la mécanique en route pour le huitième de finale contre Rome et être performants en finale de la Coupe de la Ligue. Ce soir il y a de la déception de ne pas avoir résisté dans les dernières minutes mais il y a tellement de perspectives favorables que l’on ne serait pas très professionnels si on ne parvenait pas à se replacer dans la droite ligne. D’autant plus que l’on a beaucoup de bons joueurs. On a certes des blessés mais on a un effectif qui est large. Il faut savoir affronter ce genre de difficultés à un moment donné.
Ces mauvais résultats n’ont pas d’incidence sur la cotation en bourse car on a bien pris la peine d’expliquer qu’il ne s’agissait pas de coter les résultats mais de coter une mécanique économique dans laquelle on a mis en place ce qu’il fallait pour avoir des résultats sur le plan passé et sur le plan futur. Cela n’a donc pas d’incidence. Encore une fois, les objectifs qui permettent d’aller au bout de nos intentions restent les mêmes. On reste en ligne favorable pour le championnat même s’il faudra se remettre en cause. On est en ligne favorable en Coupe de la Ligue. Et tout reste possible en Champions League. La bourse va apporter des moyens considérables à l’Olympique Lyonnais pour implanter son stade, développer un second centre de formation. La bourse va donc donner du courage à tout le monde. Il n’y a pas de corrélation directe entre les résultats d’un jour et des perspectives économiques qui sont très favorables.

Rémi Garde : C’est un match qui ressemble malheureusement dans sa finalité à ceux que l’on connait ces derniers temps. Dans le contenu aussi puisque l’on a su créer du jeu. On a bousculé les Troyens mais on a manqué de solidité, cette solidité qui nous fuit actuellement et qui nous permettait avant de gagner des matchs. On manque un peu de calme, de sérénité, de confiance. C’est un petit peu tout. Ce sont des notions qui sont difficiles à travailler, qui viennent par la victoire. En ce moment, il faut faire le dos rond, resserrer et retrouver une grosse cohésion. Ce n’est pas facile mais il y a des signes encourageants.
Le sport est quelque chose que l’on ne maitrise pas. Aujourd’hui on se pose des questions comme on s’en posait quand on gagnait. Les réponses sont simplement un peu plus difficiles à venir. Il ne faut pas s’affoler mais il ne faut pas non plus attendre bêtement que cela aille mieux. Il faut provoquer les choses. Il faut qu’on en fasse tous plus.

Patrice Bergues : Aujourd’hui, on n’a pas eu l’impression d’être dominés par cette équipe de Troyes mais on finit par perdre 1 but à 0. Ce que l’on retiendra, c’est le résultat. On doit arriver à sortir de cette période qui est bien entendu très difficile à vivre pour tout le monde, qu’on soit joueur, dirigeant ou supporter. S’il y avait des explications rationnelles, on pourrait la régler. On se crée des occasions. Au niveau du jeu, même si on est moins bien, on n’est pas nuls.

Florent Malouda : On est vraiment déçus. Perdre dans ces conditions est difficile. On fait un bon match mais on n’a pas la réussite. Ils ont bien poussé en fin de match. Ce soir, on est très malheureux. On a joué pour la victoire mais on n’a peut-être pas été concentrés jusqu’au bout. En ce début d’année, les enchainements sont moins fluides. Il y a de l’adversité et de grosses fautes de nos adversaires qui nous empêchent de développer notre jeu.
En ce moment, il nous manque du réalisme offensif et défensif. Avec les résultats qui vont revenir, la machine va se relancer.
La situation n’est pas catastrophique. On a les huitièmes de finale de la Ligue des Champions et la finale de la coupe de la ligue en ligne de mire. Il faut que l’équipe reste soudée. On a envie de s’en sortir ensemble. Il faut se retrousser les manches et cela va payer.

Gérard Houllier : Ce n’est pas une petite mais une grosse déception. Sur l’ensemble de la rencontre, on méritait le match nul. Il y a peut-être eu une légère crispation dans le geste final qui nous a empêchés d’être fluides et précis.
On passe un moment difficile. On veut arriver premiers au port mais la mer est un peu houleuse. On a un peu de doute et de perplexité. Cela doit nous forger le caractère pour les jours futurs.

Retrouvez les réactions en vidéo sur OLWEB PREMIUM
Sur le même thème