masculins / OL 3 - Lille 1

Réactions...Réactions...Réactions

Publié le 08 juillet 2007 à 22:30 par AG avec OLTV

Le coach olympien et le président Aulas donnent leurs sentiments après le succès 3 buts à 1 en match amical face à Lille.

Alain Perrin

Grosse satisfaction ce soir ?
Oui parce qu’après une seule semaine un peu lourde de travail en altitude, on ne sait pas trop où on en est. Deux mi-temps, deux équipes, on a manqué un peu d’efficacité en première pédiode car on aurait pu mener au score. On a tout de même vu des choses intéressantes.

On a vu de belles phases de jeu dont un but refusé injustement à l’Olympique Lyonnais. Est-ce un score logique ?
Oui c’est un score logique je crois mais cela ne veut rien dire par rapport au temps de préparation de chacune des équipes. On regarde un peu ce que l’on est capable de faire actuellement, on a vu des choses prometteuses. On est sur une bonne base de travail.

Ce soir vous avez utilisez le 4-3-3 habituel à l’OL, ce système vous convient-il ?
Je le connais depuis longtemps. Cela a prouvé des choses intéressantes. Il faudra voir par la suite avec les joueurs comment on peut animer et faire évoluer le système.

Quel est votre sentiment sur les recrues et les jeunes joueurs ?
On a vu les jeunes qui se sont bien installés dans l’équipe, ils connaissent le club. Ils ont montré de la qualité individuelle. Les nouveaux joueurs, Belhadj et Bodmer, ont montré aussi des choses intéressantes donc c’est de bonne augure pour la suite.

Prochain objectif, la Peace Cup ?
Oui, dans cinq jours nous allons avoir un match en Corée, avec des conditions différentes. Ce soir les joueurs n’ont fait que 45 minutes, il faudra jouer 90 minutes pour certains. On va souffrir davantage là-bas.


[IMG42163#R]Jean-Michel Aulas

Votre sentiment après cette rencontre ?
On a vu un très bon match. Je suis favorablement impressionné puisque notre équipe revient d'un stage foncier, c’est toujours difficile de débuter. On a vu un très bon match, très agressif de la part de Lille qui était difficile à maîtriser. C’est vrai que non seulement la qualité était là mais les trois buts ont démontré que nous repartons sur le bon pied. Il est toujours important de gagner le premier match. Je suis très satisfait.

On avait rarement vu l’OL aussi bon lors du premier match de préparation ?
On sent une complicité au sein des joueurs, une envie de garder le statut qui est le nôtre, de meilleure équipe de France, cela fait que ce match a vraiment été très intéressant et avec beaucoup de qualité. On aurait pu marquer sept ou huit buts donc félicitations à l’entraîneur, à Robert Duverne pour la préparation puis aux joueurs qui ont su s’impliquer complètement et s’approprier ce stage pour être déjà au point sur ce premier match.

Alain Perrin a été très proche de ses joueurs durant le match et durant le stage. C’est un entraîneur particulier ?
Oui, je souhaitais qu’Alain vienne depuis maintenant 5 ans. Cela ne s’était pas fait à l’époque puisque Marseille avait réussi à l’attirer plus rapidement que nous. Je crois qu’il a grandi sur le plan qualitatif et aussi sur le plan de la perception des joueurs. Il arrive, je crois, au bon moment à Lyon avec toutes ses qualités et l’expérience de quelques années qui ont été formidables.

Demain vous avez une journée chargée avec la présentation des nouveaux maillots et de Fabio Grosso ?
Oui c’est formidable. Je dirais que c’est un petit peu comme Sonny il y a quelques années. C’est l’arrivée d’un joueur exceptionnel, champion du monde et titulaire en sélection italienne tout au long du mondial. C’est la révélation du mondial pour les italiens. Il est aussi champion d’Italie avec une équipe de l’Inter qui a fait un peu comme Lyon, c'est-à-dire qui a survolé le championnat italien. Etre titulaire à l’Inter c’est quelque chose d’incroyable. C’est pour nous une grande victoire. On y a beaucoup travaillé, ça a été compliqué, on a pris des risques car c’est un investissement important mais je crois qu’il apportera à Lyon ce qui, peut-être, nous manquait. Alain Perrin a gagné la Coupe de France l’année dernière, il est avec nous. On a aussi un authentique vainqueur de la Coupe du Monde et j’espère qu’il donnera des idées à tout le groupe pour non seulement gagner le championnat mais aussi se rapprocher de cette Coupe d’Europe que l’on souhaite ardemment dans le futur.

A l’inverse, Florent Malouda s’éloigne un peu plus de l’Olympique Lyonnais ?
Oui, je peux vous dire que je viens d’avoir les gens de Chelsea. Ils doivent m’envoyer un e-mail pour dire qu’ils sont totalement d’accord sur nos propositions donc c’est une bonne nouvelle. Je remercie Peter Kenyon d’avoir su accepter, je sais que ce n’était pas facile de faire admettre ce que nous avions demandé. Là, il vient de confirmer qu’ils étaient d’accord sur notre proposition avec un règlement comptant et la somme que nous souhaitions ce qui est tout à fait formidable pour le club. C’est formidable aussi pour Flo. Je viens de l’appeler et il va pouvoir partir ce soir directement à Chelsea pour passer la visite médicale demain et s’envoler (pour une tournée auw USA) si tout va bien avec cette équipe de Chelsea, qui est aussi une des meilleures équipes d’Europe.

Un mot sur Sylvain Wiltord qui n’était pas présent ce soir ?
Sylvain n’était pas là car Alain Perrin lui avait donné la possibilité de rentrer. On avait 22 joueurs, on a fait deux équipes. Ceci étant, Sylvain est dans l’effectif car pour le moment il n’y a rien de neuf. J’ai eu un appel de Rennes qui demandait dans quelles conditions on pourrait le libérer et on a répondu ce que l’on devait à Rennes. Maintenant c'est à Rennes et Sylvain Wiltord d’éventuellement s’entendre mais pour l’instant il est à l’Olympique Lyonnais et il part avec nous en Corée. Je pars également là-bas pour être proche de l’équipe pendant toute cette préparation.

Le recrutement de l’OL est-il terminé ?
Non, il n’est jamais terminé. Je crois que l’on a fait ce qui était important c'est-à-dire remplacer les postes que nous souhaitions. Si l’on considère que Fabio Santos est aussi un nouveau joueur de l’OL, on a fait venir Nadir Belhadj qui a fait une première mi-temps extraordinaire tout à l’heure. Bien sûr Mathieu Bodmer et Kader Keita, qui n’est pas encore opérationnel du fait de sa blessure et puis maintenant un authentique Champion du Monde avec Fabio Grosso. On a vu que l’équipe était déjà redoutable sur le terrain. On essaiera de l’améliorer si le coach le veut. Je l’ai dit, on a la possibilité non seulement d’avoir ce groupe tel qu’il est aujourd’hui mais aussi de le renforcer s’il y a un besoin. Cela ne sera peut-être pas nécessaire compte tenu de la qualité que l’on a vu aujourd’hui. On a aussi beaucoup de jeunes. On a vu qu’Hatem avait très envie de prendre cette place qui lui est proposée, il y a derrière Nadir Belhadj et Kim Källström, toute une série de joueurs qui peuvent jouer à ce poste là donc pour le moment on attend. On va aussi en savoir plus avec Fred dont on n’a pas encore les radios pour savoir exactement l’attente qu’il faudra. S'il y a une possibilité de joueurs… Rémi Garde est entrain de regarder de très jeunes joueurs au championnat des moins de 20 ans, on a une ou deux idées mais pour le moment on va en rester là parce que l’on croit que le groupe est très performant.
Sur le même thème