masculins / OL 3 - Le Mans 2

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 01 septembre 2007 à 22:48 par BV avec OLTV Le Bus

Réactions après la rencontre entre l'OL et Le Mans.

Karim Benzema : On a fait une bonne entame de match et Le Mans procédait par contres. A la mi-temps, on a su bien récupérer et revenir avec de bonnes intentions. A 2 buts à 0, on était abattus mais on n’a rien lâché. C’est la force de l’Olympique Lyonnais. Ce sont de bonnes victoires. Il va maintenant falloir savourer.
Sur un plan personnel, c’est bien que je marque mais ma réussite, je la dois à l’équipe. Je n’oublie pas que si je marque, c’est grâce à tous mes coéquipiers.

Christophe Galtier : C’est une belle victoire. En première mi-temps, on aurait pu faire différemment car on s’est procuré beaucoup d’occasions. Il y eut beaucoup de mouvement et d’enchainements dans l’animation offensive.
Concernant l'entrée de Milan, il nous fallait de la fraicheur devant. On s'apercevait également que Karim (Benzema) n'était pas très à l'aise seul en pointe. Cela a également permis de superposer Juni et Milan (Baros) et positionner Karim (Benzema) dans un registre particulier. En rentrant sur le côté, il est aussi très intéressant.

Fabio Grosso : Ce fut un match très difficile. On était un peu en difficulté. On a pris un but mais on a fini par 20 minutes grandioses. Je me sens bien avec mes coéquipiers. Il faut continuer.

Anthony Réveillère : A 2 buts à 0, on n'était pas très bien moralement. A 2 buts à 1, ils étaient plus fragiles. Nous y avons cru. Le Mans était un peu cuit physiquement. Il y avait pas mal d'espaces. C'est une équipe qui joue bien en mouvement, difficile à contrôler.
Même si ce fut difficile, on va savourer. On revient de loin. C'est bon pour le moral. C'était important de remporter ce match avant la trêve.

Alain Perrin : A ce moment particulier de la rencontre (la rentrée de Milan Baros), on ne peut pas parler de bon coaching. Il est normal de faire rentrer joueur frais. Ce n’est pas le coaching mais les qualités morales des joueurs qui ont fait la différence. Depuis Saint-Etienne, on a vu un groupe qui se battait beaucoup. Le premier but fut primordial car il a mis Le Mans sous pression.
Karim (Benzema) est effectivement capable de jouer sur le côté gauche. Cela nous permet d’avoir deux attaquants, deux finisseurs. Cela ne l’empêche pas de marquer.
On a remis les pendules à l’heure. Deux points par match, c’est le rythme d’un champion.

Jean-Michel Aulas : Le résultat est plus que positif. On a frisé la correctionnelle. Le but de Sidney Govou a redonné de l’envie à tout le monde. Je voudrais saluer le public qui a été magnifique et a encouragé son équipe comme jamais, et les coéquipiers de Rémy Vercoutre qui sont allés le réconforter à la fin en lui disant que tout allait bien.
Les joueurs ont voulu démontrer qu’il ne fallait pas nous enterrer trop vite. C’est un signe du destin. On avait fait le choix d’aller chercher Mancini mais on n’a pas pu le faire. On a donc décidé de garder le même groupe. Je sais que les joueurs vont capitaliser sur cette confiance.
Samedi prochain se tiendra la rencontre entre la France et l’Italie. On aura des joueurs des deux côtés. Il n’y a pas beaucoup de clubs qui peuvent en dire autant. C’est une fierté. Greg en sera absent. Je lui fais un clin d’œil.
Sur le même thème