masculins / PSG 2 - OL 3

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 28 octobre 2007 à 23:52 par BV avec OLTV Le Bus

Réactions après la rencontre entre le PSG et l'OL.

Juninho : On savait qu’il ne fallait pas avoir d’appréhension face à la jeunesse parisienne. C’est pourquoi en début de match, on s’est dit qu’il ne fallait pas prendre de risques. Le football est incroyable. Tout peut aller très vite, notamment quand on manque de sérieux. Sur un contre, Cleber Anderson s’est fait expulser. Ce fut par la suite plus difficile. Mais d’une façon générale, on a fait un bon match.
Hatem ? Il travaille et monte en puissance. Il a progressé physiquement et il est plus en confiance. C’est un joueur qui peut éliminer n’importe quel adversaire. Il faut maintenant qu’il continue à travailler.

Hatem Ben Arfa : Je suis très content car ce soir, j’ai joué à Paris, devant ma famille et mes amis. Cette victoire est bonne pour la confiance du groupe. Nous sommes actuellement dans une spirale de victoires. Ce soir, j’ai mis un doublé, et notamment un but du droit, ce n’est donc que du bonheur même si j’ai été un peu trop gourmand lorsque j’ai eu une balle de 3 – 0. Au moment où je rate mon face à face, je pense à Bernard Lacombe qui va me tirer les oreilles.

Kim Källström : On avait une grande envie de gagner. Tout le monde était à plus de 100%. Le début de rencontre fut dur mais le but d’Hatem (Ben Arfa) nous a libérés. Sur l’ensemble de la rencontre, ils n’ont pas eu trop d’occasions.
On a retrouvé nos repères. Tout le monde sait ce qu’il a à faire. On défend bien, c’est la base. On arrive à récupérer le ballon plus haut pour aller vers l’avant.
Tous les matchs sont difficiles. Il n’y a plus de matchs faciles. Au Parc, en ce moment, cela marche moins bien pour les Parisiens mais le stade parvient à mettre sur le terrain une émotion qui « chauffe » les joueurs. C’est un match dont on va se souvenir.

Pedro Miguel Pauleta : Ce que je retiens, c’est le bon match de toute l’équipe qui a beaucoup travaillé ce soir et s’est battue jusqu’au bout. En première mi-temps, on encaisse deux buts en une minute. En seconde période, on a cherché à égaliser mais en face il y avait une grande équipe. On doit continuer à travailler avec cet esprit.

Christophe Galtier : C’est une grosse, grosse, performance de l’Olympique Lyonnais ce soir. On a eu un beau spectacle de football mais le mérite en revient aux deux équipes. Il y avait beaucoup de jeunesse, de folie, de générosité et d’engagement.
Un des tournants du match, c’est la belle occasion d’Hatem (Ben Arfa). C’est une erreur de jeunesse. Il a la possibilité de réaliser un « hat-trick » au Parc, devant sa famille et ses amis mais auparavant, il fait une heure de jeu de niveau international. N’oublions pas les gestes techniques qu’il a offerts et le jeu qu’il a développé.

Jean-Michel Aulas : C’est le type de match que l’on essaie de promouvoir en discutant avec un certains nombres de clubs plus importants, avec les télévisions. Ce sont des matchs à suspens. Quoi qu’on en dise, on ne peut pas faire de tels matchs dans des stades de petite dimension. Ce soir, c’est à Paris, dans la capitale, avec deux équipes qui en voulaient vraiment. On a vu un match extraordinaire, non seulement de la part des Lyonnais mais également des la part des Parisiens qui ont livré un match homérique et il a fallu un grand Olympique Lyonnais pour arriver à réaliser ce résultat. Si Lyon et Paris peuvent donner autant de plaisir et de spectacle, c’est parce qu’ils font des investissements, que ce sont de grandes villes avec de grands stades. Qu’on le veuille ou non, c’est la dimension du football de haut niveau.
Les deux buts encaissés viennent ternir la très, très, belle performance que l’on a produite. On a vu une équipe de l’OL qui sortait très vite, défendait très vite, se replaçait très vite.
On a quatre points d’avance sur Nancy qui a un match en retard. C’est un écart intéressant. Rennes monte également en puissance. On va désormais jouer des matchs intéressants et déterminants.

Karim Benzema : On a fait un gros match même si ce ne fut pas facile face à une jeune équipe de Paris. On a su profiter de leurs erreurs en marquant deux buts en première mi-temps.
On a su se serrer les coudes pour ramener les trois points. Après le carton rouge, je me suis retrouvé tout seul devant, j’ai essayé de garder la balle.
On a eu un peu peur sur quelques corners mais la dernière sortie de Rémy (Vercoutre) nous a fait du bien.

François Clerc : Avec deux buts d’écart, on était sereins mais lorsqu’il n’y en eut plus qu’un, cela commença à être difficile. Sur la fin ils ont poussé mais cela n’aurait pas été logique que l’on termine sur un score nul car on avait fait un très bon match. On a produit du bon jeu et mis trois buts. C’est très positif.
On a tout de suite bien démarré le match. Le PSG avait une équipe jeune. Il ne fallait pas les laisser prendre confiance.
Sur le même thème