masculins / OL 2 - Barcelone 2

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 27 novembre 2007 à 23:35 par BV

Réactions après la rencontre entre l'OL et Barcelone.

Fabio Grosso : Ce fut un match très dur contre une très forte équipe. On obtient un point qui n’est pas suffisant pour aller chercher le nul à Glasgow mais on a fait un très bon match. On doit maintenant aller « faire un coup » en Ecosse. On a beaucoup couru derrière eux et quand on le ballon ca a été difficile.

Lilan Thuram : C’est une bonne opération pour les deux équipes. L’OL est capable de se qualifier à Glasgow. Avec leurs joueurs d’expérience, ca devrait bien se passer.
Rémy Vercoutre : On est mal partis mais on a fait preuve de beaucoup d’esprit de corps et d’abnégation pour revenir au score par deux fois. Il s'agissait d'une demi-finale. Maintenant, on sait ce qui nous reste à faire à Glasgow.
On était conscients que l’on allait peiner que cela allait être compliqué. On a montré que l’on avait un bel esprit. On a tout à gagner à Glasgow. Ce sera un "match couperet", redoutable. On va retrouver une grosse opposition mais on fait ce métier pour vivre de tels moments.

Sidney Govou : Ce soir, on se contente du match nul. Les Barcelonais nous ont montré du grand football mais le plus important est que l’on n’a pas lâché. Ils ont fait tourner le ballon. On est allés le chercher et ça a payé.
Ce dernier match sera décisif pour les deux équipes. Il n’y a pas de raison de ne pas avoir confiance. Il faudra tirer les leçons du match aller. Il faudra faire un match de vainqueur. Ca pourrait être le début d’une belle aventure.

Alain Perrin : Un gros défi nous attend maintenant. C’est ce que je craignais. On avait les moyens de gagner ce match. Barcelone a su mener deux fois au score mais, même en fin de rencontre, je pensais que l’on avait les moyens de l’emporter. En tout cas on a eu des occasions.
Les joueurs ont mouillé le maillot. Lors de leurs derniers matchs de Champions League, les Barcelonais n’avaient jamais concédé autant d’occasions.
Ils nous ont fait courir mais cela n’a pas débouché sur beaucoup d’occasions. On a perdu quelques ballons en raison de la vitesse du jeu.
Les joueurs d’expérience doivent nous aider à nous sublimer. Les Ecossais seront durs à cuire. A nous de trouver la justesse dans notre jeu. A l’aller, on avait tout tenté mais Glasgow avait eu un maximum de réussite. Quels changements j’effectuerai par rapport à ce match ? Peut-être que je changerai de cravate.

Jean-Michel Aulas : Depuis le début, on est passés par tous les stades. Aller jouer une finale à Glasgow est un bon challenge. C’est jouable. En tout cas, c’est une motivation formidable. C’est toujours dans la douleur que se forgent les équipes. On a connu un début de compétition catastrophique à Barcelone. Puis la machine s’est mise en route. Ce soir on a vu une vraie équipe avec des valeurs morales.
Maintenant, il faut penser au match de dimanche contre Strasbourg.

Loïc Rémy :Les conditions étaient difficiles, contre un adversaire qui jouait bien au ballon. On est parvenus à revenir au score à deux reprises. C’est une bonne chose.
J’y ai cru jusqu’à la dernière minute mais je suis tombé contre Puyol et Milito, deux grands défenseurs. A Glasgow, ca va être une finale. On va tout donner là bas.

Sur le même thème