masculins / OL 1 - Manchester 1

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 21 février 2008 à 00:04 par BV avec OLTV Le Bus

Réactions après le match nul (1 - 1) entre l'OL et Manchester.

Jean- Alain Boumsong : Au regard du déroulement du match, le résultat n’est pas totalement satisfaisant. On espérait gagner. Ce match nul ne nous facilite pas la tâche. Maintenant, on va essayer de faire un bon match là-bas. Au retour, il faudra mettre les mêmes valeurs que ce soir. On sait que l’on va souffrir. Devant leur public, ils seront plus agressifs. Il faudra être unis et marquer, il faudra jouer ensemble, être ensemble et être fiers de nous pour pouvoir se regarder dans la glace sans regret à la fin du match. Il faudra se servir des bonnes choses de ce soir et corriger ce qui fut négatif. Il faut être optimiste. Manchester est une des meilleures équipes au monde mais il faut que l’on ait l’objectif de se qualifier. On n’est pas en huitièmes de finale pour faire bonne figure mais pour se qualifier.

Christophe Galtier : On est à la fois rassurés par l’esprit et par l’envie du groupe mais aussi déçus. Ce score de 1 but partout nous laisse un goût amer. Mais Lyon n’est pas mort. On est toujours en vie dans cette compétition. Il faut se souvenir que nous sommes allés gagner à Stuttgart et à Glasgow. Il y a encore 90 minutes. Manchester ne doit pas être confiant. (…) Ce soir, on est longtemps restés bien organisés, les doublettes sur les cotés ont bien fonctionné. On est longtemps parvenus à contrer les assauts de Ronaldo, Giggs et Nani. On a fait preuve d’un esprit conquérant. L’envie qu’ont mise les joueurs à empêcher Manchester de jouer a longtemps porté ses fruits. Greg (Coupet) a aussi été décisif. Concernant la sortie de François Clerc, il nous demandait à sortir depuis dix minutes, il souffrait de crampes.

Hatem Ben Arfa : Quand on mène 1 but à 0 à quelques minutes de la fin, il y a forcément de la frustration. Le match fut équilibré. Dans ce type de match, tous les joueurs se transcendent. La motivation est forcément là et permet de ressouder un groupe. On aurait pu éviter ce but mais maintenant il faut se concentrer sur le match retour. C’est encore du 50 – 50. Il faudra aller à Manchester sans complexe.

Kim Källström : Même si cette égalisation tardive est dure à encaisser, c’est un résultat logique. Il y a un peu de frustration puisque l’on mène au score jusqu’à la 87e minute mais on est également fiers de notre match. On est toujours en course pour la qualification, même si cela va être très difficile. Avant le match, on s’était dit que l’on allait montrer notre meilleur visage, on a pris nos responsabilités. Tout le monde a senti que ce que l’on avait montré, notamment face au Mans, n’était pas suffisant. On sait que l’on est une meilleure équipe que ça. Ce soir, on avait une superbe occasion de le montrer, c’est ce que l’on a fait. La manière fut très intéressante, c’est ce que l’on va retenir. C’est ce que l’on devra montrer samedi en championnat contre Metz où il faudra vraiment gagner.

Anthony Réveillère : Ces dernières semaines, on jouait, on attaquait mais on ne défendait pas, on avait moins de rigueur. Il fallait revenir à des bases. Ce soir, on n’avait pas le choix. Si on ne faisait pas d’efforts, on pouvait « prendre une valise ». On est revenus à ce que l’on savait faire : on a bien défendu, on était bien en bloc. On ne prend pas un but sur une action de jeu mais sur un coup de pied arrêté où on oublie le marquage, c’est dommage. Ce but nous met un petit peu en difficulté mais on sait que l’on peut rivaliser dans ce genre de match. Rien n’est impossible. Il nous fallait peut-être un gros match pour nous remobiliser. Ce serait bien que cela nous relance en championnat comme en Champions League.

[IMG42655#L]François Clerc : Je ne m’attendais pas trop à débuter même si j’avais déjà joué à ce poste. L’objectif était de bien défendre, d’être bien compacts car on savait que c’était un peu notre problème ces derniers temps. On a réalisé un gros match, cela faisait longtemps que l’on n’avait pas fait un tel match. Malheureusement, ils égalisent à la fin mais il faut rester optimiste. On a vu de bonnes choses, si on garde cet état d’esprit, que ce soit en Championnat ou en Ligue des Champions, on peut y croire. Avec Sidney (Govou) on a fait les navettes pour bloquer car ils sont difficiles à arrêter. A 20 minutes de la fin, les jambes commençaient à tirer, j’ai préféré laisser ma place à un joueur frais. Il faut y croire, on a tout à gagner. On va aller à Old Trafford pour se qualifier.

Fabio Grosso : Ce n’est pas une grosse déception, on a réalisé un gros match, contre une équipe magnifique, l’une des meilleures d’Europe. 1 but partout est un bon résultat, pour la qualification ça reste ouvert. Ramener un match nul 2 buts partout ou aller gagner à Manchester n’est pas impossible. On a les arguments pour les mettre en danger. L’OL est toujours là.

Jérémy Toulalan : On savait que, dans ces matchs là, on n’a pas besoin de motiver les joueurs. L’important maintenant est de bien récupérer en vue du championnat, de disputer le match contre Metz avec la même envie que ce soir. Ce soir, on a retrouvé des vertus, il ne faudrait pas les oublier. On aurait préféré l’emporter mais sur la fin on a un peu subi. L’égalisation n’est pas illogique mais, au regard de tous les efforts que l’on a fournis, c’est dommage. Cette victoire nous aurait fait du bien mais ce soir, on a retrouvé certaines choses, tout est donc jouable.

Juninho : On voulait gagner mais Manchester n’a pas voulu lâcher. On a vu un très bon match, avec beaucoup d’envie des deux cotés. On a été surpris car sur toutes les vidéos que l’on a vues, ils jouaient en 4 – 4 – 2. Cela m’a contraint à évoluer un peu plus avancé, ce que je n'aime pas trop. Cela démontre qu’ils nous respectent. On encaisse malheureusement ce but en fin de match mais on a encore beaucoup de choses à faire. Manchester est toujours favori mais, l’an dernier, on l’était face à la Roma et ce sont eux qui sont passés. On va essayer de faire de même cette année.

[IMG42792#R]Alain Perrin : Il y a quand même de la déception : ce n’est pas tous les jours que l’on a le sentiment que l’on aurait pu battre Manchester. Ce nul nous place en position d’être éliminés mais les place également dans une position inconfortable. Ils peuvent avoir le sentiment d’être qualifiés. Cela peut les endormir et on peut aller les surprendre à Old Trafford. 1 à 0, par exemple. Il suffit de marquer dans les dernières minutes. Ce soir, il y a avait beaucoup de concentration, de rigueur. Dans un premier temps, on a réussi à leur laisser très peu de possibilités, d’occasions de but mais également à soutenir Karim (Benzema).

Karim Benzema : C’est un sentiment mêlant déception et la satisfaction d’avoir tenu en respect Manchester. On a fait un gros match, on a réussi à marquer les premiers puis on a bien tenu. C’est frustrant. Ce but nous fait du mal. Avant le match retour, on a toutes nos chances. On était allés gagner à Glasgow. On va aller en Angleterre pour faire un gros résultat.
Sur le même thème