masculins / OL 2 - Sochaux 1

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 18 mars 2008 à 23:56 par BV avec OLTV Le Bus

Réactions après la rencontre entre l'OL et Sochaux.

Christophe Galtier : Ce match fut un peu à l’image de celui que nous avions joué face au même adversaire il y a quelques semaines. Les Sochaliens nous avaient posé pas mal de problèmes dans le jeu grâce leur organisation. Sochaux est la troisième équipe du championnat à l’extérieur. Ce soir, on a eu du mal à trouver de la profondeur, à trouver des espaces. Ce fut un peu mieux en seconde période. Dès lors que nous avons ouvert le score, beaucoup d’espaces se sont créés mais on n’a pas su en profiter. Ce fut un scénario typique de la Coupe de France avec une égalisation à la 90e minute. On pensait alors comme eux que l’on allait en prolongations mais on est délivrés par cet ultime but. On a vu de la détermination de la part du groupe et du réalisme de la part de Karim (Benzema). C’est bien, l’essentiel en coupe est d’être présent au tirage au sort suivant. Le contrat est donc rempli. Les victoires appellent les victoires. Les succès face à Lille, Bordeaux et Monaco ont amené celui de ce soir.

Fabio Grosso : Ce soir, ce fut très dur. On savait que l’on allait affronter une équipe qui était en forme. Sochaux est une belle équipe avec de bons joueurs. Il n’est pas normal qu’elle soit dans le bas du classement. Le final fut difficile. Aujourd’hui, on n’a pas très bien joué, mais, en coupe, ce qui est important, c’est de gagner pour chercher à aller jusqu’au bout. On veut aller au bout en championnat et en coupe de France.

Jean-Claude Plessis (Président du FC Sochaux) : Ce qui m’a rassuré c’est que l’on a fait bonne figure devant Lyon. On a pu montrer que l’on n’était pas que des « nazes », que des « peintres » - même si je respecte beaucoup les peintres. On a prouvé que l’on était une équipe de football avec de la qualité. Maintenant, il faut que l’on se sauve, que l’on prenne des points en championnat pour se sortir de cette spirale infernale car on n’est pas à notre place.
On savait contre qui on tombait. A la 90e minute on rêve et on fait une petite faute.

François Clerc : On sait qu’après une égalisation, il y a toujours deux ou trois minutes de flottement pour une des deux équipes. Après le but de Traoré, il fallait essayer de repartir tout de suite vers l’avant. On a un peu de réussite parce que l’on arrive à marquer immédiatement derrière. On est contents car c’est une belle qualification. On est soulagés car la coupe est un objectif prioritaire. On est en quarts de finale, on entre dans le vif du sujet. A nous de ne pas faire comme en Coupe de la Ligue et d’essayer d’aller au bout, on a l’effectif pour. Réussir un doublé serait vraiment super pour le club ainsi que pour la ville.
Ce soir on n’a rien lâché comme lors des saisons passées. On est en train de retrouver cela. On doit garder cet état d’esprit. C’est encourageant pour la suite.

Mathieu Bodmer : En Coupe de France, le plus important, c’est la qualification. On a prouvé , mentalement, on ne lâchait pas. Il fallait éviter les prolongations qui auraient ajouté de la fatigue. Comme à chaque fois que l’on joue contre Sochaux, ce ne fut pas un match évident. C’est une équipe qui développe un beau jeu, qui est très athlétique et met un gros pressing. A mes yeux, ils ne devraient pas occuper cette place de reléguable. Actuellement, ils sont bien. C’est de bon augure pour eux.

Grégory Coupet : On a la réussite nécessaire pour aller chercher cette coupe. En tout cas je l’espère. C’est un de nos rêves. J’en parlais il n’y a pas longtemps avec Bernard (Lacombe). Prendre sa suite serait un beau challenge. Si on pouvait encore jouer à domicile et faire en sorte d’avoir un stade plein, cela serait « top ». Il faut maintenant « carburer ».
Les Sochaliens ont évolué bien regroupés et joué leur va-tout en contres. Ils avaient les armes pour nous embêter et ils l’ont fait.
Sur le même thème