masculins / Strasbourg 1 - OL 2

Réactions... Réactions... Réactions...

Publié le 19 avril 2008 à 23:42 par BV

Réactions après la victoire de l'OL à Strasbourg (2 - 1).

Christophe Galtier : On se devait de rentrer beaucoup mieux dans le match mais on s’est laissé endormir sur un faux rythme. On encaisse un but qui fait mal aux têtes. On a alors plus de maitrise technique et on commence à souffrir mentalement. Est-ce une fatigue physique, mentale ou est-ce le doute qui s’installe ? Je crois qu’il y a un peu de tout cela. L’expulsion de Mouloungui avant la mi-temps nous offre un bol d’air. On savait que l’on allait dès lors avoir plus d’espaces, qu’il fallait en profiter. Ce soir, je retiens l’état d’esprit car il y a eu la volonté d’aller, au moins, égaliser. Ce n’est pas un match extraordinaire mais c’est un match que l’on devait remporter, c’est ce que l’on a fait : c’est l’essentiel.

Jean-Michel Aulas : Il faut reconnaitre les talents immenses des joueurs lyonnais et du coaching parce que lorsque vous êtes mené 1 but à 0 à l’extérieur contre une équipe qui joue sa peau avec un arbitre qui est un peu malmené par le public, dans 9 cas sur 10, vous perdez le match, même face à une équipe réduite à 10. Il faut retenir le positif : la victoire. Elle nous permet d’espérer. Il faut regarder devant, l’objectif est de gagner tout ce qui reste. Si l’on gagne 3 matchs sur 4, on n’a même pas besoin de regarder Bordeaux à Toulouse. Nos 3 prochains matchs sont donc déterminants.

Hatem Ben Arfa : On n’a rien lâché. En deuxième période, on a tout donné pour gagner, c’est le plus important. Les Strasbourgeois ont réalisé une bonne entame de match. Le terrain n’était pas très bon mais on a, à mon sens, parfois été trop relâchés. Grâce à cette victoire, on met la pression sur Bordeaux. On ne va rien lâcher pour être champion le plus rapidement possible.

Jean-Alain Boumsong : Tout n’a pas été parfait mais on se f… de la manière, seule la victoire importe. On est très heureux d’avoir pris trois points parce que cela n’était pas évident. L’expulsion est un fait de jeu ; les deux cartons sont mérités. Cela change la donne mais les cartons jaunes font partie du jeu. En deuxième période, on a mieux joué. Ces derniers temps, on a encaissé beaucoup de buts sur coups de pied arrêtés mais ce soir on en marque deux. On continue notre marche vers ce septième titre, même si, en ce moment, elle est laborieuse. On ne regarde pas derrière nous, on se concentre sur ce que l’on doit faire.

Fabio Grosso : Ce fut très difficile mais on a réussi à prendre les trois points, ce qui était fondamental à nos yeux. Mon but me fait plaisir mais est également très important.

Cris : On a manqué d’esprit de groupe, notamment en première période. En seconde période, on a mieux travaillé avec le ballon. A 11 contre 11, on a éprouvé beaucoup de difficultés, on ne trouvait pas d’espace. Ensuite, on a cherché à jouer vite et on a obtenu les trois points. Le plus important n’est pas de bien jouer mais de gagner et de mettre la pression sur Bordeaux.

Juninho : D’un point de vue comptable, on est satisfaits des 3 points obtenus. En termes de performance, on a été moins bien, comme lors de nos derniers matchs. On a été en difficulté durant les 15 premières minutes. A la vidéo, on avait vu que, sur corner, Strasbourg prenait beaucoup de buts, pratiquait le marquage en zone, laissait des espaces ; on a su en profiter. Ce qui est incroyable c’est qu’après avoir marqué nos deux buts, on a encore arrêté de jouer et on a souffert. Dans toute saison, il y a des moments où l’on évolue avec confiance et d’autres où, même avec une équipe de qualité, on est en dessous de notre niveau. Ce soir, on a gagné avec le cœur. Il faut bien travailler car rien n’est acquis.
Sur le même thème