masculins / OL-Fiorentina 2-2

Réactions...réactions...réactions

Publié le 17 septembre 2008 à 23:20 par AG et BV

Les réactions à l'issue du match OL-Fiorentina

Frédéric Piquionne : En jouant vite comme en seconde mi-temps on savait que l’on pouvait les mettre en difficulté. C’est dommage que nous n’ayons pas marqué les premiers car ça aurait été sans doute un tout autre match. Nous sommes aussi tombés sur un bon gardien. Nous avons perdus deux points ce soir et il faudra donc aller les chercher à l‘extérieur. Il faudra être plus concentré et plus vigilant à l’avenir.

Anthony Mounier : On a montré de bonnes ressources mentales. Menés 2 buts à 0, on a su arracher le point du match nul. Au regard de la physionomie du match, c’est un bon point de pris. A 0 – 2 à la mi-temps, ce n’était pas facile. On peut avoir quelques regrets sur la première période ; ils ont deux occasions et marquent deux fois, de notre coté on s’en procure mais on ne parvient pas à marquer. A la pause, l’entraîneur nous a demandé de passer par les cotés.

Jérémy Toulalan : Au regard de la première période, ce match nul est plutôt une bonne chose. On a fait une bonne entame durant laquelle on a eu l’impression d’avoir la mainmise sur le jeu mais c’est ainsi face aux équipes italiennes : on a le sentiment d’avoir le match en main et derrière ils marquent. Ce soir, c’est une déception même si l’équipe a eu une bonne réaction en seconde période. Tous les matchs vont être difficiles ; à Florence on n’aura rien à perdre, j’espère que l’on ira faire quelque chose là-bas. Concernant le premier but, on a suivi les nouvelles règles qui affirment qu’il faut continuer à jouer tant que l’arbitre ne siffle pas. Ils ont ensuite essayé de nous énerver mais on est restés assez calmes et lucides.

Claude Puel : On a dû beaucoup s’employer en seconde période pour revenir au score car on s’est pénalisés en première. Le premier but, sur leur première occasion, nous a fait très mal car on a fait une très bonne entame de match avec des occasions et du jeu. Sur un ballon perdu, on a été très vite sanctionnés. Cela a fait mal au joueur, on a perdu le fil de notre jeu, on a manqué de simplicité, on a voulu trop vite revenir au score, on s’est enferrés dans l’axe. A la mi-temps, il a fallu revenir à des principes de jeu, cela a été bien fait en seconde période et on a été légitiment récompensés. En Ligue des Champions, pouvoir revenir au score et faire une telle deuxième mi-temps est déjà très costaud. C’est encourageant en termes de caractère et de réaction. Concernant la combinaison sur le second but, il va falloir en changer puisque celle-ci est éventée. En première période, on a eu pas mal de situations mais on n’a pas assez varié sur coups de pied arrêtés. On a aussi mis l’accent là-dessus à la mi-temps.

Jean-Alain Boumsong : Ce soir, ce sont deux points perdus puisque l’on jouait à domicile mais lorsque l’on regarde la physionomie du match, on se dit qu’il faut rester positif, qu’il s’agit d’un bon point car pris dans la difficulté. Les Florentins ont été très réalistes mais on a montré que l’on avait de l’orgueil. Lors des prochains matches, il faudra agir et ne plus être en réaction. Est-il difficile de trouver les automatismes derrière ? Ce n’est pas évident mais en tout cas, chaque jouer a envie de donner le meilleur de lui-même. Jouer toutes les deux ou trois semaines n’est jamais évident mais il y a un système de jeu établi et tous les joueurs doivent s’y adapter.