masculins / Montpellier - OL J-1

Rebond à la Mosson

Publié le 02 mai 2010 à 15:01 par R.B

Après leur élimination en LDC, les Lyonnais ont cinq matchs pour assurer une place sur le podium. Ils affrontent Montpellier dans l’Hérault un de leurs concurrents directs…

La petite musique de la Ligue des Champions est bien présente dans un coin de la tête lyonnaise. Pour l’entendre de nouveau dans quelques mois, cela exige une fin de championnat sans fausse note ou presque. Pour l’instant l’OL a son destin en mains. Reste à le matérialiser. Mais la leçon munichoise ne va-t-elle pas laisser de traces dans les têtes ? Cette question taraude évidemment les esprits. On se souvient la saison dernière des retombées liées à la leçon barcelonaise ! A défaut du moindre titre, il serait mal venu de ne pas terminer sur ce podium que le club olympien n’a pas quitté depuis la saison 98-99 !

Montpellier n’évolue pas dans le même monde, mais le club héraultais doit penser un peu la même chose à propos de podium. Auteur d’une saison absolument remarquable pour son retour en L1, il a souvent occupé une des trois premières places. A l’heure du sprint final, il serait ballot, malgré les déclarations des Montpelliérains, de manquer une si belle marche tout en pensant qu’un ticket européen pour l’Europa Ligue serait déjà une récompense appréciée. Ce Montpellier qui s’essouffle en ayant pris seulement 4 points lors des 5 derniers matchs en restant sur 4 nuls de rang. Montpellier au jeu souvent bien réglé à l’image de celui présenté à Gerland fin décembre avec un succès à la clef.

L’OL affronte donc un concurrent direct au podium. Pour l’instant, le septuple champion de France n’a pas fait d’étincelles face aux équipes de tête : 6 points pris sur 24 possibles. L’heure n’est pas au passé. Il reste 15 points à prendre dont ces trois à la Mosson. Une défaite  éliminerait quasiment le club de « Loulou » du podium ; un succès donnerait un grand coup d’énergie aux partenaires de Cris. Claude Puel devra se passer de Clerc, Bodmer, Delgado, Réveillère (suspendu). Comment vont s’orienter ses choix ? Certainement en modifiant l’équipe de départ face au Bayern. Dans quelles proportions ? Il tiendra compte notamment de la fraicheur, de la motivation, du niveau de forme…

Cette fois, l’OL est bien dans la dernière ligne droite de la seule compétition qui lui reste à jouer. 5 matchs en 14 jours pour assurer un minimum essentiel.

Sur le même thème