masculins / Reprise

Recette de Patrice Bergues pour une bonne reprise

Publié le 04 juillet 2006 à 19:01 par BV

C’est sous un soleil de plomb et une température caniculaire que les joueurs de l’OL ont retrouvé Tola Vologe pour une journée chargée. Désormais c’est au rythme de 2 séances quotidiennes que l’effectif rhodanien poursuivra sa préparation.

Tout en reconnaissant que « la mise en route est un peu dure» Patrice Bergues s’est réjoui de ce « bon travail » et s’est félicité que les joueurs « aient travaillé pendant les vacances en respectant le programme donné par Robert (Duverne) ». Confirmant les propos de leur entraîneur adjoint, Jérémy Clément et François Clerc caracolaient en tête ce matin lors d’un long exercice d’endurance chronométré, effectué avec application malgré les conditions climatiques délicates. « La chaleur constitue le principal problème » déplorait Patrice Bergues.

Confiant quant à la progression de son équipe, le natif de Créteil se montre résolument optimiste : « comme l’an dernier la préparation sera de 5 semaines. On connait le tempo maintenant, reste à faire le travail ». Convenant de la place prépondérante de l’activité physique durant ces premières séances, il dresse les contours des semaines à venir : « il n’y a pas simplement qu’une remise à niveau physique, il y a obligatoirement un travail technique de circulation de balle à effectuer pour être prêt ». L'entraînement de l'après midi fut ainsi consacré à des exercices de conservation du ballon.

A l’entame de cette période essentielle, il ne renie pas les efforts demandés aux joueurs : « ils vont souffrir durant toute la période de préparation. Il s’agit de la période la plus dure pour être en forme et tenir toute la saison ».

A la veille de la demi-finale de coupe du monde entre la France et le Portugal, l’indispensable adjoint de Gérard Houllier s’est également montré admiratif du « travail fantastique effectué par Robert » (Duverne) avec l’équipe de France. « On est tous très contents que cela se passe bien pour Robert mais nous n’avions pas trop d’inquiétudes à ce sujet là. Il nous manque mais Toto (Guillaume Tora) est là pour le remplacer. C’est une copie conforme de Robert. On est donc pas trop dépaysés ». Toujours chambreur et malicieux, il livre ses inquiétudes quant au retour du traditionnel préparateur de l’OL : « Je suis à coté de lui dans le bureau et je me demande si je vais encore pouvoir le toucher ou même l’approcher. En tout cas, on espère tous qu’il va revenir avec la statue».