masculins / Interview

Rémi Garde : "Ce ne sont pas les valeurs de l'OL"

Publié le 29 avril 2011 à 18:55

Rémi Garde, directeur du centre de formation de l'OL, a répondu à l'article paru aujourd'hui mettant en cause la formation olympienne.

Mediapart indiquerait que l’OL, comme l’OM, aurait reçu des recommandations de la Direction Technique Nationale de Football pour instaurer le principe des quotas ?
Il n’y a absolument pas eu de recommandations dans ce sens là de la part de la DTN. Si cela avait été le cas le club aurait réagi. Les valeurs de l’Olympique Lyonnais n’auraient pas correspondu à ces éventuels quotas. Ça aurait été tellement gros, j’ai du mal à imaginer qu’on aurait pu nous transmettre des informations de ce genre là.

Comment réagissez-vous lorsque vous entendez parler de ces quotas ?
Ça ne correspond pas du tout à la réalité, en tout cas pour l’Olympique Lyonnais, mais on côtoie suffisamment d’équipes et de centres de formations pour penser que c’est la même chose. Ça me fait réagir car nous n’avons absolument pas de quotas et nos critères de détection et de travail sont ailleurs. Je peux vous donner un chiffre. Par exemple sur les dix nouveaux contrats que le club a proposés de signer à de jeunes aspirants cette année, il  y a sept joueurs de couleurs. La mentalité du joueur vient en priorité. De plus la richesse dans le football, et ailleurs, vient de la mixité.

D’où vient cette enquête de Mediapart ? Y a-t-il eu un amalgame ?
Il y a peut-être un amalgame entre la politique sportive que Laurent Blanc a un peu modifié l’été dernier. Il était parti du constat au plus haut niveau, de la coupe du Monde, où les équipes qui avaient développé un jeu collectif et technique avaient dominé toutes les autres. Comme il y avait eu un échec français retentissent il me semble que la DTN a réfléchi à tout cela. Le constat a été fait qu’il fallait peut-être se pencher sur notre système de formation qui n’était peut-être pas aussi performant qu’il avait été. Il me semble que Laurent Blanc avait parlé de critères de sélections qui devaient être modifié au profit justement d’une intelligente tactique qui devait revenir au premier plan.

Dans ce rapport de Mediapart on parle de taille, on sélectionnerait des jeunes d’origine africaine parce qu’ils sont grands, etc ?
Il y a beaucoup de confusions dans ce qui est sorti. Les Africains ne sont pas tous de grande taille et costaud. J’en veux pour preuve ceux qui suivent l’Olympique Lyonnais découvriront dans quelques temps un des nouveaux jeunes aspirants que nous avons signés qui est d’origine africaine et qui est de petite taille mais qui a beaucoup d’autres qualités. Il y a des joueurs de type européens qui sont aussi de grande taille, on en voit dans toutes les équipes. Je pense que le critère principal est que le footballeur soit bon et que le joueur soit aussi un citoyen responsable avec des qualités humaines et de savoir-être importantes. C’est ce que l’on défend à l’Olympique Lyonnais.