Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - Athletic Bilbao J-1

Rémi Garde et Gueïda Fofana en conférence de presse

Publié le 24 octobre 2012 à 16:47 par TB

OL - Athletic Bilbao J-1

16 photos

Rémi Garde et Gueïda Fofana se sont livrés à la traditionnelle conférence de presse d'avant match

 Rémi, comment abordez-vous ce rendez-vous européen face à Bilbao ?
Je le prépare tel un match de Coupe d’Europe, à la fois difficile et excitant. Cette équipe a brillé l’an passé dans cette même compétition… Ils sont donc à prendre au sérieux. Les six points déjà acquis précédemment nous placent en bonne position mais il faudra confirmer dès demain.

Vous avez affronté les Basques en juillet dernier (défaite 2 buts à 1), des enseignements à tirer ?
Très peu. Justement parce que c’était un match amical de pré-saison. On sortait d’un stage intense à Tignes, eux étaient en phase de reprise, sans parler de la rotation. S’il y a peu de choses à retenir, on a eu un aperçu de leur jeu. Bilbao sait monopoliser le ballon, elle reste une équipe dangereuse malgré son entame de saison compliquée.

Les joueurs ont une double-motivation : celle d’affronter le finaliste sortant et celle de se rapprocher un peu plus de la qualification

… Vous les craignez ?
Non il n’y a pas de crainte à avoir. Les joueurs ont même une double-motivation : celle d’affronter le finaliste sortant, au parcours fabuleux où ils avaient éliminés Manchester United notamment.  Et puis celle de se rapprocher un peu plus de la qualification. Devant notre public, il y aura plus d’envie que de crainte. Après il y a des joueurs intéressants comme Llorente, Aduriz ou Muniain. Ils ont le niveau international mais vous savez que je préfère parler de collectif. On respecte toute l’équipe de Bilbao.

A quel genre d’opposition s’attendre ?
Il est difficile d’imaginer leurs prétentions car beaucoup de paramètres entrent en compte. Mais c’est certainement l’adversaire le plus joueur de la saison. Plus joueur que Prague par exemple pour revenir à l’Europa League. On s’attend à un match ouvert par-rapport à la philosophie de Bilbao. De notre côté la victoire contre Brest nous a donnés de la confiance et de l’efficacité. C’est ce qu’il dont il faut s’inspirer. Moins d’occasions mais les trois points au bout.

Enfin, où en sont Clément Grenier et Yoann Gourcuff ?
Ils sont en phase de reprise. Rien n’est écarté pour le déplacement au Vélodrome dimanche prochain… Chaque chose en son temps.

Gueïda, y’a-t-il une saveur particulière à jouer la Coupe d’Europe ?
Evidemment ! Malgré ce que l’on dit, l’Europa League reste une compétition prestigieuse à disputer. Elle est en particulier belle pour les jeunes, on apprend beaucoup, c’est formateur. Dans ce genre de rencontre, l’expérience emmagasinée est plus grande. A titre personnel, elle permet de donner du temps de jeu et récompenser le travail effectué chaque semaine à l’entraînement.

Avec votre doublé en Israël, la Ligue Europa a d’autant plus de valeur, non ?
Mes deux buts sont anecdotiques, même si cela fait plaisir. Des buts décisifs par ailleurs. Ils m’ont fait du bien, ils ont fait du bien à l’équipe surtout. Maintenant je ne mets pas mon cas personnel en avant. Je suis à disposition du coach, je reste concerné, et si je peux répondre présent, avoir du temps de jeu, je ne me gênerai pas.

Soit on se  lamente, soit on se bat. Moi j’ai opté pour la deuxième solution.

 Comment expliquez-vous votre temps de jeu limité ?
J’ai bien enchaîné les matchs jusqu’en septembre. Puis come Rémi l’a dit, l’équilibre de l’OL a changé, notamment avec l’émergence de Steed. Après il y a deux façons de digérer les choses… Soit on se  lamente, soit on se bat. Moi j’ai opté pour la deuxième solution. C’est mon caractère. Je travaille au quotidien pour gagner ma place. On a eu une longue discussion avec le coach : les choses sont claires. Je pense progresser et je sais où je vais. Un jour ça va payer.

On a l’impression que Bilbao passe au second plan, avec la perspective du match de l’OM …
Pour les médias certainement. Ils mettent en avant le choc entre le deuxième et le troisième du championnat. On n’en est pas encore là. Le groupe reste concentré sur l’objectif de demain : gagner et prendre une option sur la qualification.

Quel est votre avis sur le football espagnol en général ?
C’est un jeu basé sur beaucoup de mouvements, de déplacements, avec des petits gabarits. Aujourd’hui ils dominent le football mondial. A nous d’être vigilants face à Bilbao. Cela nous promet une belle opposition, très ouverte.

Participez au tournoi de poker de l’OL sur PokerStars ce soir à 21h :
places VIP et maillots dédicacés offerts ! Cliquez ici !

Photos

OL - Athletic Bilbao J-1

10 photos

Sur le même thème