masculins / OL-LOSC

Rémi Garde : « j’ai plein d’espoirs en ce groupe ».

Publié le 09 mars 2012 à 16:28

En préambule de la séance du jour, Rémi Garde a répondu aux questions des journalistes…

Un point sur l’infirmerie ?
Maxime Gonalons a pris un coup sur la malléole. Il multiplie les soins. J’espère qu’il ira mieux pour la réception de Lille demain soir.

Avez-vous digéré l’élimination en Ligue des Champions ?
Il est difficile d’évacuer ce que nous avons vécu à Nicosie. Nous sommes à la veille d’un match capital. Il faut se concentrer.

Allez-vous procéder à des changements face à Lille ?
Nous pouvons nous attendre à certains changements car demain il faudra un très beau physique et un très beau mental.

Le groupe lyonnais est-il usé ?
Nous sommes un peu plus usés que d’autres clubs qui ont fait dix matchs en moins. Mais nous n’oublions pas que d’autres clubs auraient aimé avoir les mêmes challenges que nous.

Qu’attendez-vous de vos joueurs demain soir  face à Lille ?
Demain j’attends de la conscience professionnelle de mes joueurs et de l’envie pour faire oublier notre prestation face à Nicosie. Je n’oublie pas l’état d’esprit du début de saison. C’est sur cela que je compte pour retrouver un bon état d’esprit jusqu’à la fin de la saison.

On vous qualifie d’entraîneur trop gentil…
Ce n’est pas parce que je m’exprime d’une certaine manière que mes mots ne passent pas. Je m’exprime différemment dans le vestiaire. Il faut arrêter les discours, il y a 90 minutes à jouer demain, les joueurs pourront démontrer leur conscience professionnelle.

Quelles sont vos attentes par rapport au groupe en général ?
Les joueurs doivent faire plus et ils le savent. Il faut aussi relativiser beaucoup de choses : nous avons couru sur quatre tableaux différents en choisissant de ne faire l’impasse sur aucune compétition. Après nous sommes sortis de la Ligue des Champions, il y avait peut être un manque d’investissement. La cohésion est un peu moins forte en ce moment mais elle vient en gagnant, les victoires font avancer un groupe. Il n’y aura pas de pression individuelle demain mais une pression collective. J’ai l’espoir que les qualités individuelles de chacun serviront le collectif.

Comment qualifier la rencontre de demain ?
La rencontre de demain est décisive et capitale. On reçoit Lille, 3e au classement et devant nous. C’est l’occasion de grappiller des points.

Attendez-vous le retour de Lovren ?
Le retour de Dejan peut faire du bien. Quand un joueur passe deux mois en dehors du groupe, il voit les choses différemment. Il va nous apporter une fraîcheur et ses qualités de joueur.

Lors de la séance de tirs aux buts face à Nicosie, aviez-vous décidé au préalable des tireurs ?
Le choix des tireurs s’est fait en concertation.

Vous gardez l’espoir ?
Il y a des objectifs qui pétillent dans le jeu et dans les jambes des joueurs. Nous allons  avoir des semaines plus complètes pour nous préparer, de l’envie pour d’autres objectifs. J’ai plein d’espoirs en ce groupe.

Sur le même thème