masculins / OL - Strasbourg J-3

Rémy Garde: Strasbourg d'hier et d'aujourd'hui

Publié le 27 octobre 2004 à 13:21 par R.B

[IMG1478L]<b>Rémy Garde </b>a passé 3 saisons au <b>Racing Club de Strasbourg</b>, de 1993 à 1996 ; il a disputé 68 rencontres de championnat ; une finale perdue de Coupe de France en 95. Il a eu pour entraîneur Gilbert Gress et Jacky Duguérépoux. <b>Rémy</b> pense que le Racing est sur la bonne voie pour sortir de ses problèmes récurrents des dernières saisons... et il n'a pas oublié sa défaite en finale de la Coupe de France...

Rémy Garde a passé 3 saisons au Racing Club de Strasbourg, de 1993 à 1996 ; il a disputé 68 rencontres de championnat ; une finale perdue de Coupe de France en 95. Ses partenaires avaient pour nom : Dacourt, Djetou, Ismael, Keller, Leboeuf, Bouafia, Gravelaine, Mostovoï, Sauzée, Vencel, Baticle, Zitelli… Il a eu pour entraîneur Gilbert Gress et Jacky Duguépéroux.



Rémy pense que le Racing est sur la bonne voie pour sortir de ses problèmes récurrents des dernières saisons. « Marc Keller tente de stabiliser le club. L'aspect financier va mieux ; reste maintenant à obtenir les résultats sur le terrain. A Strasbourg, les gens sont des passionnés ; ils aiment le football, cela complique parfois les choses lorsque les résultats ne sont pas là. Si jamais ce club remonte dans la hiérarchie, il peut y avoir 30 000 personnes au stade. Je pense sincèrement que cela a été un déchirement pour les dirigeants de se séparer d'Antoine Kombouaré. Jacky Duguépérouxa été formé à l'école Gilbert Gress. Il n'a pas d'état d'âme. Il est exigeant et demande beaucoup à ses joueurs. En plus, il aime profondément son club. Il a mis en place une organisation simple sur le terrain ; il a redonné une âme à cette équipe qui peut compter sur son buteur Pagis qui s'est très vite adapté à ses nouvelles couleurs. Cela ne sera pas facile samedi contre eux… »



Quels souvenirs garde-t-il de son passage en Alsace ? « Avec le temps, je ne retiens que les bons souvenirs et je me dis que cela a été une expérience positive, même si sur le moment, j'ai connu des moments difficiles. Pourquoi ? Parce que c'était la première fois de ma vie que je quittais Lyon. Parce que les 6 premiers mois ont été délicats à vivre avec Gilbert Gress ; ensuite cela s'est bien passé. J'ai appris à le connaître ».



Quel regard porte-t-il sur Duguépéroux, son deuxi�me entraîneur en Alsace, qui a été milieu de terrain du Racing dans les années 70 ; il fut aussi le capitaine de l'équipe qui remporta le dernier titre de Champion de France en 1979? « C'est un passionné ; il a un aspect un peu austère ; c'est quelqu'un de droit ; je l'ai dit, il est exigeant avec ses joueurs ; il est sérieux, organisé ; il met tout en œuvre pour gagner une rencontre. Il a vraiment les compétences pour entraîner et pas seulement pour faire de l'intérim. Il a enfilé le bleu de chauffe pour faire repartir son club. Jacky, cela fait très longtemps qu'il est en Alsace, mais il est né en Bretagne, à St-Malo ».



Lors de la saison 94-95, Strasbourg a joué et perdu 1 à 0 la finale de la Coupe de France contre le PSG. C'était le 13 mai 95 au Parc des Princes. Ce rappel du passé fait sourire Rémy. « Je m'en souviens très bien. Au début de la deuxième mi-temps (48ème), nous étions coincés le long de la ligne de touche dans nos 25 mètres. Marc Keller me donne un ballon que je me fais chiper dans les pieds par Paul Le Guen. Paul avance un peu et déclenche une frappe hors de la surface qui va se loger dans la lucarne de Vencel. On a perdu 1 à 0… ». Rémy avait été remplacé à la 83ème minute de jeu par Gohel. En face, il y avait, mis à part Paul Le Guen, Kombouaré... Roche, Ginola, Weah, Bravo, Guerin, Lama, Rai, Cobos, Colleter. Un groupe entraîné par Luis Fernandez.



R.B



Sur le même thème