masculins / Coupe Gambardella

Rémy Riou: "on veut tout gagner"

Publié le 29 avril 2005 à 12:11 par R.B

[IMG5444L]<b>Rémy Riou</b>, le gardien international, est ambitieux: "on veut tout gagner". <b>La Gambardella</b>? « Un match de Coupe s'est toujours particulier ; tout peut arriver. C'est vrai que le gardien peut avoir un rôle différent par rapport à une rencontre de championnat. Au bout, il y a une sanction immédiate. C'est forcément un match à enjeu. Nous, cette compétition nous tient vraiment à cœur… c'est la Coupe de France des moins de 18 ans… ».

Avion ? C'est une ville du Nord-Pas-De-Calais de 21 000 habitants. François-Blin ? Le nom du stade d'Avion, 4 500 places, où se disputeront dimanche les 2 rencontres du dernier carré de la Coupe Gambardella 2004-2005.Sur cette pelouse le CS Avion reçoit ses adversaires du groupe A de CFA. Après 28 journées, le club de l'entraîneur Robitail est classé 17ème sur 18 avec 49 points à 6 points du premier non reléguable Lesquin.



2 matchs au programme ; à 15h, Toulouse – Amiens ; à 17h30, l'OL – Montpellier. Cette équipe de Montpellier est entraînée depuis 4 saisons par Bruno Lippini qui a côtoyé Bernard Lacombe à Bordeaux de 82 à 85. Il a disputé 4 rencontres de Ligue 1 dans sa carrière, à Bordeaux en 82-83 et a participé aussi à des rencontres européennes ; il a joué à Martigues et Bastia en D2.



Ce vendredi matin, les jeunes de Patrick Paillot et de Gérard Drevet se sont retrouvés une fois encore sur les installations de Tola Vologe avec en toile de fond le soleil et la bonne humeur. Rémy Riou, le gardien international, a travaillé avec son coéquipier Duperray et Gilles Rousset. « Un match de Coupe s'est toujours particulier ; tout peut arriver. C'est vrai que le gardien peut avoir un rôle différent par rapport à une rencontre de championnat. Au bout, il y a une sanction immédiate. C'est forcément un match à enjeu. Nous, cette compétition nous tient vraiment à cœur… c'est la Coupe des France des moins de 18 ans… ».



Titulaire cette saison en Equipe de France des moins de 18 ans, Rémy concède qu'il a progressé dans son jeu au pied. « Sinon, j'acquiers au fil des matchs de l'expérience et je progresse normalement. Le fait de jouer en Equipe de France, surtout lorsqu'elle est au complet, t'aide aussi à évoluer ». Montpellier ? « Nous ne connaissons pas trop. De toutes façons, nous nous occupons d'abord de nous, de notre jeu. On sait que les autres nous regardent comme les favoris de l'épreuve. » Le Stade de France ? « On y pense forcément à ce niveau de la compétition. Cela va être une vraie motivation dimanche..." Rémy avoue en terminant que ce groupe a la volonté de réaliser le doublé cette saison. « C'est bien de pouvoir jouer sur les 2 tableaux. Nous sommes tous concernés par la fin de saison… on veut tout gagner ».



Après le gamin, place à l'ancien ; un ancien qui a remporté la Coupe Gambardella en 1983 avec Sochaux. « Nous avions gagné 1 à 0 contre Lens. Paille avait inscrit le but de la victoire ». Gilles Rousset est l'entraîneur des jeunes gardiens de l'OL. Alors Rémy ? « C'est un jeune plein de qualités, avec du potentiel. Il a tout pour réussir. Il est complet ; c'est un compétiteur, un gagneur. Il est international ; il a l'habitude des grands matchs ; il lit bien le jeu ; il est difficile à battre et il n'aime pas prendre de but. C'est un gros bosseur. Il faut maintenant qu'il gagne en maturité, en tranquillité. Il est encore un peu chien fou.» Gilles termine ce portrait de façon tout aussi optimiste : « il a encore une marge de progression. Avec Hartock, l'OL tient 2 potentiels pour le futur. N'oublions pas qu'ils sont très jeunes… en cette fin de saison, Rémy est frais en raison de son absence de 3 mois liée à son ablation du ménisque. Cette fraîcheur peut faire la différence ; il a faim de ballons. Et puis tu sais, il est d'une génération qui est habituée aux victoires ; il a la culture de la gagne… c'est incontestablement un plus ».



Et pour donner envie, s'il y en avait besoin, à ces jeunes de soulever le Trophée début juin, il suffit d'écouter Gilles Rousset. « C'est une formidable aventure la Gambardella. D'abord, contrairement à la Coupe de France, tu es limité dans le temps. 2 saisons, éventuellement, pour la gagner. C'est une aventure avec tes potes à un âge où tu découvres plein de choses. Après, c'est différent, tu es professionnel… ce n'est plus tout à fait la même chose. Quand j'en parle, cela me file la chair de poule. Et puis ce groupe lyonnais est constitué dans sa grande majorité de 1er année. Tu imagines ? Cela est déjà bien pour le présent ; et cela promet pour le futur ! Les gars ont éliminés des très bonnes équipes comme Nîmes, Marseille, Monaco et Sochaux… c'est beau ».



R.B