masculins / OL - ASSE J-2

Rémy Vercoutre : "Je serai extrêmement motivé"

Publié le 12 octobre 2006 à 19:59 par BV

Rémy Vercoutre revient sur le derby qu'il disputera samedi dans les buts olympiens. Il nous fait part de son appréhension et sa motivation au moment de remplacer Grégory Coupet. Il évoque également le duo d'attaquants des Verts ainsi que son homologue stéphanois Jérémy Janot.

Rémy, vous allez désormais devoir faire face.
Oui … faire face. Cela me tombe un peu dessus. Je viens pour m’entraîner normalement, on me dit que je vais jouer et quelques instants plus tard, je me retrouve devant tous ces micros. Pour l’instant c’est « rigolo ». Cela le sera peut-être un peu moins samedi vers 17 heures. Mais le foot est un sport collectif. Je ne vais donc pas être tout seul. Mes coéquipiers me chambrent gentiment mais me disent tous qu’ils sont avec moi. Je ne m’inquiète donc pas outre mesure. Je suis relativement confiant quant à notre collectif. Je travaille toutes les semaines pour être prêt le jour où on fera appel à moi. C’est aujourd’hui le cas.

Vous allez être rapidement mis dans le bain puisque vous disputerez le derby dès samedi.
Ce sont de bons moments de football. Des moments que je n’ai pas souvent l’occasion de connaître, que je vis le plus souvent par procuration sur le banc de touche. Je vais désormais en être un acteur. Ce n’est pas pour me déplaire. C’est un rôle différent que je n’ai pas l’habitude de jouer. Cela me change. Je ne vous cache pas que cela m’ennuie pour Greg car il s’agit du match qu’il attend toutes les saisons, une rencontre très importante pour lui. J’ai pu le voir l’an dernier lors de mes deux premiers derbys contre Saint-Etienne. Faire de bons matchs contre son ancienne équipe lui tenait énormément à cœur.

Que représente le derby pour vous ?
Tout le monde, mes voisins, mon boulanger me répètent sans cesse que, s’il y a deux matchs à ne pas perdre durant la saison, ce sont les deux rencontres face aux Verts. On va donc tout mettre en œuvre pour faire plaisir à notre public. On est conscients de ce que l’époque verte a apporté au football français mais ce sera autre chose samedi. Nous serons favoris et il faudra l’assumer.

Le fait d’affronter l’AS Saint-Etienne augmente-t-il ta motivation ?
Que ce soit contre n’importe quelle équipe de Ligue 1, de deuxième division ou de national, j’ai tellement peu l’occasion de jouer que je serai quoi qu’il arrive extrêmement motivé. Il y aura peut-être un « surplus » parce que ce sera plus chaud tout autour. Je vais par la suite jouer d’autres gros matchs. Cela devrait permettre de voir si le groupe est aussi étoffé qu’on a pu l’entendre un peu partout. Il y a pas mal d’absents. On va voir si la profondeur du banc nous permet de tenir le choc.

Est-ce frustrant de jouer en bénéficiant de la blessure d’un autre joueur ?
Oui mais les gardiens de but n’ont pas vraiment le choix. A l’exception d’une expulsion ou d’une blessure, je ne vois pas trop comment je pourrais jouer. D’autant plus à l’OL où Greg (Coupet) constitue un monument de l’équipe, l’ancien, un capitaine dans vestiaire. Mon salut ne pouvait donc passer que par là.

Y a-t-il une certaine peur au moment de remplacer Grégory Coupet pour des matchs aussi importants que le derby, le déplacement à Kiev ou la rencontre face à L’OM ?
Oui mais c’est légitime. Lorsque vous passez derrière Greg, faire aussi bien constitue déjà une grosse performance. Faire mieux un exploit. Ce n’est pas forcément de la peur mais plus de l’appréhension.

Ce derby mettra donc aux prises deux gardiens du Nord puisque Jérémy Janot est de Valenciennes.
Tout à fait. Nous nous sommes un peu côtoyés dans le nord à une certaine époque. Je connais également Geoffrey Dernis. C’est rigolo de retrouver deux nordistes plongés au cœur d’un derby même s’il est désormais bien ancré à Saint-Etienne.

Que pensez-vous de leur duo d’attaque ?
C’est un beau duo d’attaque mais il s’agit tout simplement d’une belle équipe. Leur classement parle pour eux. Ils sont présents depuis le début de la saison, développent un beau jeu et obtiennent des résultats. Ce ne sera donc pas facile. Nous devrons rester attentifs.
Sur le même thème