masculins / Conférence de presse

Rémy Vercoutre monte au créneau

Publié le 15 mai 2011 à 15:34

Le gardien de l’OL et « taulier du vestiaire » a profité du stage de Dinard pour faire passer son message : L’heure est à l’action.

LE STAGE DE DINARD
Je ne considère pas ce stage comme une opération commando. Le groupe va bien, et sait très bien ce qu'il doit faire. On est conscient des enjeux, des objectifs. C'est juste intéressant de se retrouver entre nous pour bien préparer ce match face à Brest

Ca ne sert à rien de se faire la gueule et de se cacher les choses. Il ne faut surtout pas tomber là dedans. On s'est tous remis au boulot rapidement ces derniers jours en essayant d’afficher le meilleur état d'esprit possible. Il faut oublier le passé et repartir de l'avant.

LES DIFFICULTES A L'EXTERIEUR
C’est difficile de trouver une explication On sait juste que l’on a des titulaires en puissance qui sont blessés, d'autres qui sont suspendus. Il est évident qu’on a aussi un manque de fraicheur. L'équipe est lancée dans un sprint depuis de longs mois maintenant. On cherche à revenir depuis la 8ème journée et la défaite à domicile contre Saint-Etienne (0-1). Au bout d'un moment, c'est normal que l'équipe tire un peu la langue. Maintenant il nous reste plus que 3 matchs, et il faut trouver les ressources nécessaires pour ne rien lâcher. Je n'ai pas de recette miracle mais j'espère qu'on se mobilisera tous pour faire le plein de points.

COMMENT REAGIR ?
Certainement en montrant un peu plus d'agressivité. Plus d'envie aussi même si je ne pense pas que c'est cela qui nous fait défaut. Mais on sait ce qu'on doit faire. La Ligue des Champions est primordiale pour le club. Ce serait limite une faute professionnelle que de ne pas le savoir. On a pu en parler récemment entre nous, avec nos supporters aussi. On peut comprendre leur mécontentement et on doit mieux faire. Il n'y a plus rien à dire maintenant. Il faut agir. Ce n'est pas une personne en particulier qui fera la différence. On est tous dans le même bateau, on est tous en difficulté, et il n'y a pas grand chose à dire. On doit y arriver tous ensemble, jeunes, anciens, coach, président… pour faire en sorte que ça reparte.

LE STADE BRESTOIS
On s'attend à une formation généreuse, qui voudra se racheter de sa lourde défaite à Marseille. En plus, je connais bien Alex Dupont et je peux vous dire qu'il ne lâchera rien jusqu'au bout. Ils vont vouloir se surpasser face à nous et le stade sera bien chaud. A nous de faire abstraction de tout cela.

Sur le même thème