masculins / Dinamo - OL

Rencontre avec Aly Cissokho

Publié le 07 décembre 2011 à 11:01 par R.B

Veille de match à Zagreb dans un salon de l’hôtel où réside les Olympiens…. Le défenseur lyonnais parle du match à venir… de son poste… de ses ambitions… Une interviex à retrouver dans OLSytem Europe ce mercredi soir… à partir de 19h 30…

 

Les coéquipiers de Cris ont regagné mardi soir leur hôtel un peu avant 20H après l’entrainement au stade Maksimir. Quelques minutes plus tard, direction la salle du restaurant pour le diner. Une grosse ½ heure est passée, Aly Cissokho est installé dans un des salons. Aly donne toujours cette impression de timidité, de méfiance, de peur, d’être connecté parfois dans un autre monde, Alors on a presque peur de le déranger en lui posant des questions. « Oui je parle peu. C’est le cas dans les vestiaires. Avec les journalistes, avant, je disais tout ce que je savais ou ce qui me passais par la tête… Maintenant, je fais attention… J’ai appris… ». 

Quand on demande au défenseur international (1 sélection), s’il sait ce qu’il faut faire ce mercredi pour réussir un exploit, il a les mêmes réponses que l’ensemble du groupe olympien. « Il faut marquer des buts et que le Real s’impose à Amsterdam… Mais cela ne dépend de nous… Ce sera compliqué. Il ne faudra pas faire n’importe quoi pour autant… ». ET si l’OL ne se qualifier pas pour les 1/8èmes de finale, il y aurait de la déception. « J’ai toujours connu les 1/8èmes de finale de la LDC. Une fois avec le FC Porto et deux avec l’OL… Après la Ligue Europa est une belle compétition...». C’est d’ailleurs au FC Porto qu’il repense lorsqu’on lui demande son meilleur souvenir européen. « C’est mon premier match contre l’Atlético Madrid… ». 

Aly a eu des envies d’ailleurs ces derniers mois. On a cru qu’il partirait par exemple cet été. Que dit-il aujourd’hui à 24 ans ? « J’ai apprécié le fait de jouer au Portugal… J’ai envie d’une autre expérience à l’étranger… J’aime le football anglais. Ca joue tout le temps…. Sinon, j’ai envie de jouer plein de matchs, dont ceux de la Ligue des Champions. Et puis il y a l’équipe de France… ». Pour celui qui a disputé 32 matchs de LDC (1 but contre Debrecen), le championnat anglais est toujours présent dans la tête. L’Angleterre, encore, avec son joueur préféré au même poste que lui. « Ashley Cole… Il attaque…  Il défend… »

Aly a débuté sa 3ème saison lyonnaise. « Depuis que je suis à l’OL, j’ai progressé tactiquement, dans ma façon d’aborder les matchs…J’ai progressé grâce à Claude Puel..  Avec Rémi Garde, j’ai plus de liberté pour monter. Après, je m’adapte en fonction du partenaire qui est devant moi. Michel (Bastos) préfère recevoir le ballon dans les pieds ; Jimmy (Briand), plus en profondeur… Mes centres sans être obligé de déborder? Je les avais travaillés à Setubal avec l’entraineur. Il mettait des mannequins à l’entrainement pour que je m’exerce… Des qualités ? La vitesse, la puissance, la capacité de répéter les efforts… ».

 

L’interview terminée, on a envie de savoir si l’exercice n’a pas été trop pénible. « Non… ça va… ». Et on lui souhaite surtout que cela aille très bien face au Dinamo Zagreb.

Sur le même thème