masculins / stage en angleterre

Rencontre avec Anthony Réveillère

Publié le 29 juillet 2010 à 17:33 par R.B

Anthony Réveillère

4 photos

Le défenseur international français est évidemment revenu sur le mondial… il a aussi parlé de ses ambitions pour la saison, la suite de sa carrière… Une interview a retrouvé dans OLSystem

Comment ne pas aborder avec « Antho » le mondial de l’équipe de France en Afrique du Sud ? « Ce restera une frustration. Il y a de l’amertume. Pas de quoi être fier de ce que l’on a fait. A qui la faute ? Ceux qui étaient dans le groupe savent ce qui s’est passé ! Je n'ai pas à en dire plus et ce n'est pas mon habitude. Moi, j’étais content d’être dans ce groupe. C’était la récompense d’une bonne saison personnelle et collective avec l’OL. Après, je savais que j’allais être remplaçant, mais je me tenais prêt en gardant un bon état d’esprit… ». L’échec français pas question de l’oublier, mais il faut bien avancer. « C’est mis dans une boite. C’est dommage car c’était ma première et peut-être dernière coupe du monde ». Cela ne signifie pas pour autant que l’ancien rennais a tiré un trait sur sa carrière internationale. « Non, je suis toujours ambitieux et j’ai toujours envie de porter le maillot bleu. Il y a un nouveau sélectionneur qui n’a pas retenu logiquement pour le match face à la Norvège les 23 de la coupe du monde. On verra pour la suite… ».

reveillere

Sa longue saison a nécessité une coupure. « J’en avais besoin psychologiquement. Je suis resté avec ma famille. La dernière semaine de mes vacances, j’ai repris la course. Avec l’âge, tu te connais bien. Tu sais comment tu dois faire. Mais quand tu joues pour gagner et que tu l’a souvent fait, c’est moins fatiguant que de jouer pour le maintien que cela m’était arrivé avec Rennes. Le début de la préparation a été un peu difficile, mais cela va mieux. Je suis suspendu pour le premier match contre Monaco, cela me laisse un peu plus de temps ».

comme Cris, j’ai envie de rester à l’OL pour y terminer pourquoi pas ma carrière.

Avec ses 31 ans en novembre prochain, ses sept saison lyonnaises, ses 5 titres de champion de France, sa coupe de France, ses matchs européens, « Antho » est devenu le joueur olympien le plus titré au fil de sa fidélité dans ce club. « Je me sens bien à l’OL. J’étais venu pour remporter des titres et j’ai toujours envie d’en gagner. Je débute ma huitième saison avec l’OL. C’est ma dernière année de contrat. On n’a pas encore parlé de prolongation. Mais comme Cris, j’ai envie de rester à l’OL pour y terminer pourquoi pas ma carrière. Pas question cependant de rester sans donner le meilleur de moi-même ou en étant en pré retraite. L’âge ? Il n’y a qu’en France où le fait d’avoir dépassé 30 ans semble poser un problème. J’ai joué à Valence avec Carboni. A 35 ans, il courrait comme un lapin. Et Zanetti à l’Inter, c’est pareil… Je me connais. Je sais me gérer… »

reveillere

Remarquable en 2009-2010 en ayant disputé 4 084 des 5 040 minutes possibles, Anthony l’affirme : « j’avais pris l’habitude de gagner des titres avec l’OL. Cela fait deux saisons que ce n’est plus le cas et cela commence à m’énerver de voir Bordeaux ou l’OM le faire à notre place. J’ai envie, nous avons envie de titres. Les concurrents seront l’OM, Bordeaux ou encore Lille qui joue très bien… Après, je vois bien le PSG faire une belle saison. On verra aussi si Montpellier, Auxerre… confirment. Mais franchement, je préfère regarder notre parcours que celui de nos adversaires. Dans le cas contraire, c’est un peu un aveu de faiblesse… ». La faiblesse, une attitude qu'Anthony a banni de sa carrière au fil des saisons.

Photos

Anthony Réveillère

4 photos

Sur le même thème