masculins / Apoël Nicosie - OL J-1

Rencontre avec Bryan Bergougnoux

Publié le 06 mars 2012 à 16:26 par R.B

L’ancien lyonnais a signé cet hiver à l’Omonia Nicosie… Il est venu voir les Olympiens à leur hôtel… Une interview à retrouver dans OLSsytem…

 Where is Bryan ? Il était assis dans le hall de l’hôtel aux côtés de Cris, Abdel Redissi, Anthony Réveillère… Il a embrassé Guy Genet… Bryan qui a eu 29 ans en janvier a passé une grande partie de sa vie de footballeur à l’OL. « Je suis arrivé à l’âge de 11 ans… Je suis parti au TFC à 22 ans… ». Personne n’a oublié ce joueur très technique lancé dans le monde des pros par Jacques Santini à Lens en Juillet 2001. Il a connu une partie des grandes saisons olympiennes et remporté des trophées. « Oui,  3 titres de champion et 2 trophées… J’ai découvert la LDC… ». La LDC avec ce fameux but face au Sparta Prague… Le championnat, 36 matchs avec l’OL  et 4 buts dont un particulier : « celui que je marque face à Rennes sur un centre d’Eric Abidal (son pote d’enfance)… ».

Bryan qui va ensuite porter 4 saisons le maillot du TFC avant de partir à Lecce, d’être prêté à Châteauroux, puis depuis peu à l’Omonia Nicosie. « Je ne jouais pas à Lecce. Je connaissais un joueur (Cherfa) avec qui j’avais joué à Châteauroux et qui m’a recommandé à l’Omonia où il joue. Je suis content. J’ai été bien accueilli. Toutes les conditions sont réunies pour que je réussisse. Et si cela  marche bien, pourquoi je ne resterais pas. On joue le titre et la Coupe. J’ai envie de retrouver la LDC… L’Omonia, c’est un très bon club, bien structuré. On joue sur le même stade que l’Apoël et l’Olympiakos. Le club est très marqué politiquement… Il est par exemple à l’opposé de l’Apoël… ». Et le football à Chypre ? « Il y a 4 à 5 équipes de bon niveau avec des étrangers… Après, il y a un écart… »

Hatem (Ben Arfa), j’ai jamais rencontré un joueur comme lui

Bryan est à l’aise dans ses nouveaux crampons, d’autant que sa petite famille arrive ce mercredi. « Le mariage, les enfants, cela te change. J’ai appris avec les saisons, les choses positives et négatives qui me sont arrivées. L’étranger ? J’aime, même si je pensais pouvoir trouver un club en France… mais cela ne s’est pas fait. Rester à l’étranger ? Pourquoi pas. J’aime voyager… ». Et, il ajouté : « j’ai l’impression que je peux jouer encore de très nombreuses saisons avant pourquoi pas d’entrainer… »

 Une vieille connaissance vient le saluer et discuter longuement avec lui : Elie Baup, son entraineur au TFC. On lui demande quelques souvenirs, des joueurs qui l’ont marqué. « Hatem (Ben Arfa), j’ai jamais rencontré un joueur comme lui. Chaque fois qu’il a le ballon, il peut se passer quelque chose ». Il avoue aussi d’autres préférences : « je suis fan de Lisandro, Lloris… ». Il évoque sa période avec l’équipe de France espoirs où il a côtoyé Ribéry, Mandanda… Gourcuff… Sur sa période olympienne ? « Je jouais plus devant à l’époque alors que maintenant je préfère évoluer en 8. Mais à l’OL, je pouvais jouer devant, tu étais certain de voir arriver les ballons… ».,
Evidemment, cela se termine par le match de l’OL face à l’Apoël. « L’OL devrait se qualifier. La pelouse, en excellente état, devrait avantager l’OL qui a plus d’expérience ».

Sur le même thème