masculins / Red Bulls - OL

Rencontre avec Peguy Luyindula

Publié le 17 juillet 2013 à 15:14 par RB

Il a joué une bonne partie du match face à l’OL un de ses anciens clubs…Il a parlé ensuite de son plaisir intacte de jouer encore malgré son âge… sa carrière…

La carrière de Peguy n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, mais ce bonhomme attachant semble bien dans ses baskets. Après le match, il a passé un long moment avec les journalistes don’t certains l’ont cotoyé avec grand plaisir à l’OL.

Cela fait toujours plaisir de retrouver l’OL. Mais désormais je connais plus des membres du staff que de joueurs. Je me  sens bien ici. Je reviens de blessure; je me remets doucement. Rejouer? C’est ce qu’il me fallait. Ma carrier est longue, elle a débuté en 97. Je cherchais un challenge motivant”.

Les Red Bulls sont le 8ème club de sa carrière débutée à Niort avant de passer à Strasbourg, l’OL, l’OM, l’AJA, Levante, le PSG. 553 matchs et 139 buts. Peguy a aussi porté 6 fois le maillot de l’équipe de France (1 but). Avec l’OL, 126 matchs de 2001 à 2004; 3 titres de champion et 1 Trophée des Champions; 46 buts dont un exercice 2003-2004 remarquable aux côtés de Giovane Elber. Et personne n’a oublié son départ à l’OM à l’issue d’un stage en Suisse et après un match amical àThonon qu’il n’avait pas disputé. Les adieux étaient chargés d’émotions et de joie dans les vestiaires pour souhaiter bonne chance à “cet attaquant caoutchouc”.

“L’OL, ce sont des saisons de titres. Forcément de grands souvenirs. Les plus beaux souvenirs de ma carrière et pas que sur le plan football. A Lyon, j’ai tout apprécié…”Ah ces images où il faisait l’avion pour fêter un but avec “Sid”!

En ayant quitté le PSG, ce joueur qui a aussi été titre ailleurs qu’à l’OL (2 coupes de France et 1 coupe de la Ligue) est donc revenue sur le prè de ses envies et dans un autre contexte.”A New York, tout me plait. Le cadre de vie, la culture, le foot… J’aime découvrir les choses, les gens. Pour l’instant, je cherche un appartement pour accueillir ma famille qui va arrive. En ce moment, je suis une vraie secrétaire avec toutes les demarches que je dois faire (rires). La MLS? C’est different du championnat français… ce n’est pas le meme foot. Juninho? J’ai fait la préparation avec lui. Un bonheur de le retrouver… Quant à Titi (Henry), cela fait longtemps que je le connais ”

A 34 ans pas question de parler de retraite. “Je n’ai pas de plan define. Tant que je prends du plaisir, j’en profite… On verra…

Le sourire, la douceur du personage sont toujours là. Il y eut de belles embrassades avec Robert Duverne,Jo Bats, Abdel Redissi notamment. Et cette phrase entendue dans la bouche d’une jeune confrère: “il est drôlement sympathique et disponible…”. C’est “vachement” vrai.

Sur le même thème