masculins / Rentrée scolaire

Rentrée scolaire pour les jeunes de l’OL

Publié le 03 septembre 2009 à 16:09 par TS

Comme des millions d’élèves en France, les jeunes joueurs du centre de formation de l’Olympique Lyonnais ont repris le chemin des cours. Alors que les soixante-neuf collégiens ont recommencé hier, les lycéens font leur rentrée aujourd’hui.

L’heure de la rentrée a sonné. Et comme des millions d’élèves en France chaque année, les jeunes joueurs du centre de formation de l’Olympique Lyonnais n’y échappent pas. Hier, en fin d’après-midi, devant le collège Saint Louis-Saint Bruno du 1er arrondissement de Lyon, qui accueille une partie des jeunes de l’OL – garçons et filles -, l’odeur de peinture fraîche s'ajoutait à celle des fournitures neuves.
Sac au dos, portables vissés à l’oreille, les jeunes joueurs de l’OL font le pied de grue dans la cour de l’établissement. En guise de bienvenue, le principal Jean Brun a organisé un petit goûter pour les internes, avant de leur permettre de visionner un film sur écran géant, une manière « de dédramatiser la première journée de cours ».
Parce que rentrée rime souvent avec petites angoisses. Chez les jeunes pousses lyonnaises, ces dernières sont bien différentes. Certains, détendus, font la liste des copains qu’ils ont retrouvés, et regrettent « le manque de filles dans les classes ». D’autres appréhendent un peu plus, comme ce jeune 14 ans 1ère année, qui découvre l’internat et un nouvel établissement. « Je suis originaire de l’Isère et c’est la première fois que je pars de chez mes parents, donc j’ai un peu peur. Mais, c’est pour jouer à l’OL, donc… », explique-t-il timidement. Et puis, les nouveaux venus pourront aussi compter sur l’appui des 2ème année, comme l’avoue l’un d’entre eux : « On était à leur place l’année dernière, on sait que c’est un peu dur au début. On va passer du temps avec eux et essayer de les rassurer ». Pas une mince affaire.
Aujourd’hui, place aux lycéens où une cinquantaine de jeunes de l’Olympique Lyonnais sont concernés par la rentrée.