masculins / OL 3 - Nice 2

Renversant !!!

Publié le 13 septembre 2008 à 21:01 par BV

Menés de deux buts après 20 minutes de jeu, les Lyonnais sont parvenus à arracher la victoire face à l’OGC Nice grâce à deux coups francs directs de Juninho et un penalty de Benzema dans le temps additionnel. Un succès qui permet à l’OL d'occuper seul la tête du classement de Ligue 1.

Première constatation statistique, conséquence des oublis en début de match de l’arrière garde rhodanienne, et de l’insolente réussite des Azuréens, doubles buteurs sur leurs deux premières occasions, l’OL n’est plus la seule équipe de Ligue 1 à n’avoir pas encaissé de but cette saison même s'il conserve la meilleure défense de France (à égalité avec le PSG). Bamogo (3e) puis Rémy (20e) ont tour à tour trompé Hugo Lloris. Avec une frappe hors cadre de l’ancien Lyonnais, ce furent les seules occasions des Niçois (80e) ; insuffisant pour espérer ramener, comme la saison dernière, un point de leur déplacement à Gerland.

Auparavant, l’OL s’était pourtant donné les moyens d’ouvrir le score mais Mounier, titularisé pour la première fois de sa carrière, sur le coté gauche de l’attaque lyonnaise, avait manqué sa reprise à bout portant (10e) et la frappe enroulée d’Ederson avait rasé le montant droit (14e). La suite ne fut qu’une succession de raids rhodaniens sur les buts niçois. C’est tout d’abord Jean II Makoun qui vit ses tentatives arrêtée par Letizi (33e) puis fuir le cadre (34e).

Et "Juni" surgit... sur coup franc (40e), permettant aux siens de regagner les vestiaires avec un retard d’un seul but… que Fred fut tout proche d’effacer dès le retour des vestiaires; le poteau repoussa sa tête (46e). Deux minutes après son entrée en jeu, Benzema buta sur le portier niçois (47e). A deux reprises, Anthony Mounier enleva trop ses tentatives (51e et 55e).

Au cœur d’une seconde période à sens unique, la relation Benzema - Fred fonctionnait à merveille, forçant la formation de Frédéric Antonetti à s’arc-bouter sur son but. Il fallait bien que cela finisse par payer...

Au sortir d’un interminable slalom dans la défense niçoise, Karim Benzema délivra un centre qui longea la ligne de but sans trouver preneur (56e), la tentative de l’extérieur du pied de l’international français à l’entrée de la surface ne connut guère plus de réussite (62e). Et quand les Lyonnais cadraient, c’est Lionel Letizi qui s’interposait, réalisant deux miracles sur deux têtes de Makoun (66e et 78e) et une claquette pour repousser le tir puissant d’Ederson (71e).

Paradoxalement, même s’il s’est procuré un grand nombre d’occasions de but (28 tirs !), c’est une nouvelle fois sur coups de pied arrêtés que l’OL a marqué… avec un brin de réussite sur la seconde réalisation de Juninho. Son coup franc à 40 mètres du but était destiné à Frédéric Piquionne mais ce dernier ne toucha pas le cuir qui finit sa course au fond des filets (73e).

Après les tentatives non cadrées de Mounier et Juninho (89e) et au bout d’une seconde période intense et un peu folle, une main de Vincent Hognon offrit, sur penalty, à Benzema son cinquième but de la saison en championnat en autant de rencontres (92e). Renversant !!!
Sur le même thème