masculins / Le coin des filles

Réserve féminine : les résultats

Publié le 08 avril 2008 à 17:52 par MG avec PC

D3 : Des points c’est tout

A la plaine des jeux de Gerland, l’OL2 bat Muret 2-0 (1-0)
Buts de Sarah Ghazi (29e ) et Anaïs Ribeyra (74e)

Le groupe de Frédéric Strappazzon n’a pas montré son meilleur jour face à Muret, deuxième meilleure attaque du championnat. Les Olympiennes se sont faites presser dès l’engagement passant même à côté de la correctionnelle. Les visiteuses, installées très hautes, ont donné beaucoup de rythme et « on s’est fait un peu rentré dedans » commentait le coach. « Puis nous avons laissé passer l’orage et repris la maîtrise. Mais l’on note une déficience dans les fondamentaux. Nous avons ensuite renversé la situation. Pauline Ducroux nous a sauvées de quelques actions délicates. Le point positif, c’est qu’après deux matches (St Etienne et Le Cannet) où l’on encaisse 5 buts, la défense est cette fois restée imperméable. »
Le classement : 1-OL2 50 points, 2-Montpellier 42 ; 3-Toulouse 41 ; 4-Muret 39 ; 5-St Etienne 39…

Honneur : l’OL reprend le commandement

A Etoile sur Rhône, OL3 bat La Véore 3-0 (0-1).
But pour La Véore : Heynier (17e)
But pour l’OL : Habla Babasaïd (55e ), Fanny Quetand (85e) et Marlène Legal (89e)

Le groupe : Pauline Peyraud-Magnin – Saïda Akherraze, Ophélie Brevet, Coralie Jousselme, Fanny Quetand, Karine Gorée, Mélanie Martin, Habla Baba Saïd, Marine Lespinasse, Marlène Legal, Marion Hernandez, Sarah Verdan, Kim Giraud-Bonne.

Quel match ! Honneur aux vainqueurs mais aussi aux vaincues. Cette 14e journée de championnat qui voit la réserve olympienne reprendre les commandes du championnat a donné lieu à un affrontement de haute volée. Tous les ingrédients qui font que l’on aime le football ont été passés en revue par les 22 actrices : intensité, engagement, jeu, tactique, mental et fair-play. Merci mesdemoiselles !
Il fallait à l’OL une victoire pour retrouver sa place de leader occupée depuis 3 journées par La Véore, un groupe qui a montré qu’il méritait le respect. Dominatrices dans la première demi-heure, les locales ont fait souffler le vent du boulet devant le but de Pauline Perraud-Magnin avant de faire sauter le verrou face à des Lyonnaises crispées par l’enjeu et en-dessous de leur niveau. Piquées au vif, les filles de Cécile Locatelli ont repensé le discours du coach « agir avant de devoir réagir ». Il n’était pas trop tard. Elles ont préparé leur retour en bousculant un adversaire qui allait tenir bon jusqu’à la pause sans éviter quelques nettes frayeurs.
De retour des vestiaires, les Lyonnaises imprimaient un rythme d’enfer, déployant les facettes de leur collectif. Prises à la gorge malgré une vaillance de tous les instants, les locales devaient céder sous la pression et l’activité incessantes notamment d’Habla Baba Saïd (55e) excellente en duo avec Karine Gorée.
La démonstration s’est poursuivie non sans quelques banderilles adverses. Et il fallut une main ferme et une sortie dans les pieds de Pauline Peyraud-Magnin pour anéantir les espoirs drômoises. Finissant la rencontre sur un rythme endiablé, les olympiennes corsaient l’addition par deux fois.

Le bonheur et l’envie de jouer dans une osmose quasi parfaite fut, pour le groupe, une active manière de rendre hommage à l’excellent travail de préparation physique concocté par leur coach et l’internationale olympienne Camille Abilly.

Les deux équipes se retrouveront le 1er mai pour une demi-finale de coupe Rhône-Alpes qui promet.

Cécile Locatelli se montrait satisfaite du comportement de ses joueuses : «pendant 25 minutes, tout ce que nous avions programmés n’a pas été respecté. Mais les filles n’ont pas lâché avant de montrer un autre visage et de frapper un poteau (Coralie Jousselme 39e). L’égalité est équitable à la pause. Avec 16 ans de moyenne d’âge, je les ai senties crispées par l’enjeu. A la pause, j’ai à la fois piqué une colère en raillant les consignes oubliées sur le paperboard, puis j’ai expliqué à nouveau. Elles ont été réceptives. Nous avons vu un beau niveau de D3. La Véore qui se battra pour les barrages n’a pas à rougir. Un beau match se joue à 2. »

Le classement : 1- OL3 49 pts ; 2-La Véore 47 ; 3-Nivolas 45 ; 4-St Genis-Laval…

Coupe Fédérale 16 ans : c’est OK

A Séguret, OL à 7 bat Séguret 6-0
Buts de Amélie Barbetta (11e), Sana Titraoui (52e, 56e), Maeva Cleamaron (53e), Kenza Dali (55e), Charlène Sasso (61e).

Avec son réglement qui change en permanence, cette coupe fédérale à 7 joueuses perd de la crédibilité mais reste tout de même La coupe de France des jeunes. Les Lyonnaises devront sortir en tête de leur poule de qualification composée de Séguret, Le Puy et Saint-Etienne sur des rencontres de 2 fois 30 minutes. La jeune internationale Amélie Barbetta a débloqué la situation dès la 11e minute avant de sortir pour une entorse à la cheville. « Nous avons fait un très bon match dans la qualité, explique Frédéric Stappazzon malgré un terrain difficile. Nous manquons pas mal d’occasions dans une domination sans partage. Cependant à 1-0, Séguret place un ballon sur la transversale et nous ne prenons le large que dans les 10 dernières minutes ».
Autre résultat : St Etienne – Le Puy 4-0.
L’OL rencontrera St Etienne le 1er mai et Le Puy le jeudi 8 mai.

Sur le même thème