masculins / Le coin des filles

Réserves : championnes, pas championnes ?

Publié le 30 avril 2007 à 17:45 par MG avec PC

<font color="#fe9c9c"><b> 1-1, c'est le score obtenu par les deux équipes réserves de l'OL féminin ce week-end, pour des conséquences différentes...</b></font>

D3 : elles sont mathématiquement championnes

Dimanche à Besançon, Besançon et OL2 1-1 (1-1).
But pour Besançon 18e.
But pour l’OL : Anne-Laure Perraud (31e)

Vincent Ye espérait que ses filles termineraient le championnat sur deux victoires. Besançon ne l’entendait pas de cette oreille. Équipe jeune et en devenir, les Doublistes démontrent de plus en plus d’autorité dans le jeu. Leur troisième place en est une preuve certaine même si elle restera menacée par Chatenoy et Saint-Étienne RC lors de la dernière journée de championnat le 13 mai prochain. Le sort des olympiennes est désormais scellé. Elles ne peuvent en effet plus êtres rejoints et sont donc, grâce à ce match nul, mathématiquement championne pour la deuxième année consécutive. Pourtant, une victoire aurait mieux convenu à ces joueuses qui n’ont cependant pas su marquer au moment où elles le pouvaient. Elles ont cependant pu prendre du plaisir à livrer une opposition intéressante, disputée et qui plus est sur la superbe pelouse de CFA mise à disposition par le club. Elles fêteront cependant ce titre le 13 mai à la plaine des Jeux de Gerland lors de la clôture du championnat face à Chatenoy qui jouera une place sur le podium.

Honneur : Toujours dos à dos (photo)

À la plaine des jeux de Gerland, OL3 et Caluire (1-1)
Buts pour l’OL : Sarah Ghazi (6e)
But pour Caluire : Jennifer Maurizio (38e sp).

L’entame de match laissait à penser que l’OL avait parfaitement pris cette rencontre pour la première place Honneur à son compte. Marine Lespinasse allumait la mèche d’une superbe frappe obligeant Hasni à se détendre (4e). Peu après, sur un nouveau Corner, Sarah Ghazi fichait le cuir brossé dans la lucarne du deuxième poteau d’Hasni (6e). Et si pendant les 25 premières minutes, les filles de Cécile Locatelli montraient une supériorité technique évidente se créant plusieurs occasions, hélas gâchées, les choses allaient tourner à l’aigre un peu plus tard. Sur la seule véritable occasion des caluirardes dans ce match, la transversale sauvait un temps Pauline Ducroux avant que l’arbitre ne siffle un penalty transformé par Jennifer Maurizio.
Jamais vraiment dangereuses, les Caluirardes mirent du cœur à défendre leur but et ce n’est pas pour rien qu’elle possède le meilleur rideau défensif du championnat (14 buts encaissés, 21 à l’OL). Il faut dire que le manque de réalisme et la maladresse des Lyonnaises semblent-ils plus éprouvées par la lourde chaleur que leurs adversaires, n’a rien arrangé aux affaires de la réserve olympienne. Ce statu quo demeurera donc jusqu’à la dernière journée, le 13 mai, ou il faudra bien un champion. L’OL accueillera Claix alors que Caluire se préparera à la réception de Saint-Genis-Laval dans un derby à n’en pas douter fort intéressant. De toutes les manières, la victoire est impérative pour les deux équipes sous la menace de la Véore qui pourrait bien bouleverser l’ordre du trio de tête.
Sur le même thème