feminines / Le coin des filles

Résultats de la réserve

Publié le 12 novembre 2007 à 18:35 par MG avec PC

un week-end de match nul...

D3 : Dos à dos à Saint –Étienne

À Saint-Étienne, RC St Étienne et OL2 : 2-2 (1-1)
Buts pour l’OL : Charlène Sasso (17e), Maeva Clemaron (85e)
Buts pour Saint Étienne : Laura Gandonou (45e), Maïmeuna Konare (51e)

Ce n’est encore pas dimanche que l’entraîneur lyonnais Frédéric Strappazzon aura vu son groupe disputer ce match plein qu’il attend. Et le résultat est là pour en attester.
Les olympiennes ont livré 35 minutes de qualité, ne concédant aucune occasion et investissant grandement le territoire adverse. Charlène Sasso, positionnée inhabituellement au poste de latéral gauche, avait su débloquer la situation à la 17e minute à la suite d’une action solitaire de grande qualité et une frappe enroulée en angle fermée. Les Stéphanoises profitaient d’un fin de première période poussive des Lyonnaises pour monter d’un cran et pilonner le but de Pauline Ducroux. Et c’est sur un 3e corner en 3 minutes que l’ex-Lyonnaise Laura Gandonou, de la tête, obtenait l’égalisation juste avant la pause.
Au retour des vestiaires, l’OL éprouvait de grosses difficultés dans la justesse de ses passes et son milieu de terrain ne parvenait pas à se trouver. Les Stéphanoises profitaient de ces flottements pour lancer Konare dans le dos de la défense (51e) et prendre l’avantage.
Maladroites et manquant de percussion, voire de conviction, les Lyonnaises se créaient pourtant des occasions mais se heurtaient à une défense bien regroupée. À 5 minutes du terme, Maeva Clemaron signait l’égalisation d’une belle tête sur un corner de Kenza Dali.
L’OL revient avec le minimum d’un déplacement où elles auraient dû beaucoup mieux faire.

Pour l’entraîneur, ce match nul est décevant : « Nous avons pêché dans la qualité technique, dans la justesse mais aussi dans l’enthousiasme. Nous ne sommes pas capables de donner un peu de folie au jeu. La partition est trop récitée. Le groupe ne vit pas assez bien. Il se cherche un leader. Il nous faut franchir un cap mental et collectif ».
Ce partage des points est d’autant plus préjudiciable que dans le même temps, Montpellier s’inclinait au Cannet Rocheville qui se trouvait à égalité de points avec l’OL avant cette 5e journée. Les Lyonnaises se trouvent ainsi 3es avec deux points de retard sur ces deux clubs au lieu de partager le fauteuil. Il leur faudra vite rebondir avant d’accueillir dimanche les sudistes nouvelles leaders.

Honneur : Erreur de jeunesse

À la plaine des jeux de Gerland, OL3 et La Véore : 3-3 (1-1)
Les buts pour l’OL : Fanny Quetand (30e), Anaïs Ribeyra (53e et 60e).
Pour La Véore : 43e, 85e sur penalty, 88e.

Elles sont passées tout près de la bonne opération les jeunes Lyonnaises de Cécile Locatelli. Avec une équipe très rajeunie en raison de nombreuses blessures, les Lyonnaises se sont frottées à une formation de La Véore déterminée et c’est bien, mais à l’engagement physique dépassant parfois la limite de l’acceptable. Fanny Quetand d’une frappe très pure à la demi-heure récompensait les efforts lyonnais. Mais peu avant la mi-temps, Julie Perrodin excellente et courageuse dans un face-à-face musclé, devait cependant s’incliner.
À la reprise, Les olympiennes développaient un jeu rapide et sur un redoublement de passes à une touche, Anaïs Ribeyra, ponctuait une action d’école. 7 minutes plus tard,la solide réunionnaise lancée dans l’axe, s’offrait un cavalier seul pour maîtriser parfaitement son face-à-face et donner de l’air à l’OL (3-1). Mais dans les 10 dernières minutes, les locales souffraient sous la pression physique énorme des visiteuses. L’arbitre accordait un penalty sur une main totalement involontaire que La Véore transformait pour revenir à 3-2. Et ce que l’on sentait venir arriva. Quelque peu paniquée par les rushes adverses, l’arrière garde olympienne sous pression commettait La faute. Une mésentente grossière entre la gardienne et son défenseur offrait l’inespéré aux Drômoises qui arrachaient le match nul.
Dans le même temps, la victoire de Saint-Genis-Laval à Rhône-Crussol (3-1) permet à l’OL de conserver sa place de leader et de revenir à la 3e place à 3 points de l’OL (22 points) mais aussi de Nivolas vainqueur de Firminy (3-0). Inutile de préciser combien la rencontre de dimanche prochain à Saint-Genis-Laval sera disputée !
Cécile Locatelli quelque peu déçue par ces 5 dernières minutes tempérait cependant son commentaire : « Nous sommes victimes de notre jeunesse. C’est un match qui permet de beaucoup apprendre, qui fait prendre de la maturité. Nous avons fait 60 bonnes minutes avec deux 1/4 d’heure moins sereins en fin de chaque période. Nous ne sommes pas là pour jouer la montée, mais pour produire du jeu. On n’aborde pas les choses tout à fait de la même façon.
J’ai vu de bonnes choses et je soulignerais les performances d’ Anaïs Ribeyra et de Lydia Miraoui.
Maintenant, il ne faut pas gamberger. Nous avons une série difficile. Nous devrons monter en puissance. Nous allons travailler sur notre match à Saint-Genis-Laval. Nous devons rebondir ! »

[IMG42488#C]
Sur le même thème