masculins / OL 1 - Apoël 0

Retenir le positif…

Publié le 15 février 2012 à 11:41 par R.B

Si tout ne fut pas parfait face à l’Apoël Nicosie, l’OL a toutefois assuré l’essentiel en s’imposant sans prendre de but… Match retour…

Nous mentirions si nous disions que nous avons été totalement emballés par le spectacle proposé mardi soir. Certes, nous avons apprécié le sérieux lyonnais, le but inscrit, la cage inviolée… Nous avons apprécié la performance de certains joueurs, celle d’un Hugo Lloris décisif sur le seul arrêt à effectuer ; celle d’un Cris en patron de la défense et initiateur du but aidé par un très solide B. Koné ; celle du très remuant Lacazette, une nouvelle fois buteur ; celle d’un Ederson à qui il manque encore la finition dans ses dernières initiatives ; celle de Källström pour l’ensemble de sa prestation que l’on peut qualifier de très intelligente.



Mais comment ne pas regretter que l’OL n’ait pas pu ou su inscrire au moins un but de plus même si cette formation chypriote n’a pas pris de risques pour préserver ses chances de qualification au match retour. L’OL a peut-être plus pensé après le but de Lacazette à protéger cette avance. On comprend que cela fasse du bien de garder enfin sa cage inviolée, surtout à domicile dans un match aller de phase éliminatoire. Cela offre statistiquement en UEFA Champions League plus de chances de se qualifier. On comprend aussi que cet OL avait besoin de se rassurer après la déception caennaise.

Est-ce-que ce match aura donné des indications particulières à l’entraineur lyonnais que ce soit individuellement et collectivement, lui qui a fait des choix d’hommes et d’animation? Peut-on dire que certains joueurs ont marqué des points par rapport à d’autres qui jouaient ou ne jouaient pas ? Ou est-ce seulement des constats du moment ?



Souhaitons maintenant que l’OL enchaine dès dimanche à Bordeaux. Avec 5 jours entre les deux rencontres, il devrait y avoir de la fraicheur d’autant que Grenier et Gomis, par exemple, « sont restés au chaud » face à l’Apoël Nicosie, sans oublier les Dabo, Umtiti, Fofana… L’OL revient dans sa compétition majeure où l’objectif à atteindre pourrait être plus compliquée que le match retour à Nicosie… Mais, on le sait, en football, il est souvent difficile de tout prévoir…

Sur le même thème